Les Patriotes confiants à la veille de la finale de division

Gilles Bouchard et Pierre-Luc Lessard sentent que les... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Gilles Bouchard et Pierre-Luc Lessard sentent que les Patriotes sont mûrs pour imposer leur loi aux Ravens de Carleton en finale de la section Est. La réponse va venir dès ce soir...

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) À partir de ce soir au Colisée de Trois-Rivières, les deux meilleures équipes dans l'Est de la Ligue de l'Ontario ont trois matchs pour faire un maître une fois pour toutes.

Si les Patriotes ont enlevé le championnat de la saison régulière, les Ravens de Carleton peuvent s'encourager avec le fait qu'ils ont gagné deux des trois matchs les opposant aux Trifluviens depuis le déclenchement des hostilités. Une série qui s'annonce donc corsée, mais dont le prix va de pair avec le défi: l'équipe qui obligera l'autre à rendre les armes obtiendra à la fois un billet pour la Coupe Queen et un autre pour le championnat canadien. «Ça fait trois ans que je suis avec les Patriotes. Nous sommes dûs, c'est notre année», lance d'entrée de jeu le capitaine Pierre-Luc Lessard.

«Oui, l'adversaire est solide, mais nous sommes prêts à aller à la guerre. Toute l'année, on s'est motivé pour obtenir l'avantage de la glace en séries et nous l'avons en amorçant cette série chez nous. C'est un privilège de jouer à la maison et ça doit paraître.»

Lessard dit ne pas avoir perdu le sommeil ces derniers jours parce que son club doit passer à travers une équipe qui lui a donné du fil à retordre cette année.

«Nos deux défaites face aux Ravens, ce fut nos deux pires matchs de l'année! On ne s'est pas présenté à Carleton en début de saison tandis que lors du second match, ça se passait tout juste après le congé des Fêtes et on n'avait pas bien réagi. J'ai un très bon feeling pour demain, ainsi que pour la série. Si on joue comme les vrais Patriotes, il n'y aura pas de problème.»

Gilles Bouchard propose la même lecture de la situation. «On a perdu le premier deux de trois face aux Ravens, on veut gagner le deuxième, celui qui compte le plus», sourit-il. «Ce sont deux clubs qui se ressemblent qui vont sauter sur la glace. Deux clubs conscients que chaque petite erreur peut coûter très cher. C'est le genre de série où tu dois avoir le pied sur l'accélérateur tout le temps. Je suis convaincu que mes joueurs seront dans le bon état d'esprit quand la rondelle va tomber.»

Le pilote recrue convient que la gestion de la pression exercée par les Ravens est l'une des clés. «L'équipe est à l'image de son pilote Marty Johnson, elle est hard'' et très intense sur la rondelle. On la connaît, on sait à quoi s'attendre. Le temps de réaction est réduit dans ces conditions, mais nous avons la brigade défensive pour faire face à ce défi. Nos défenseurs sont capables d'en prendre!»

Les Patriotes vont amorcer la finale de l'Est sans Jason Rajotte, coincé à l'infirmerie.

Guillaume Nadeau sera bien sûr devant le filet, lui qui jouit de la confiance de Bouchard depuis le début des séries et qui s'en montre digne avec un pourcentage d'efficacité de ,920. Son vis-à-vis, Ryan Dube, est toutefois encore plus solide en éliminatoires, avec un pourcentage d'efficacité à ,932!

À l'attaque, Félix Petit et Olivier Donovan, avec respectivement 10 et huit points, sont les plus productifs chez les Trifluviens.

Dans le camp des Ravens, Jeff Hayes (9) et Mathew Stanisz sont les principaux dynamos offensifs.

Les hostilités s'amorcent à 19 h 30.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer