Athlétisme: la compétition de Boston annulée

Partager

Sur le même thème

Serge L'heureux
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La méga tempête de neige qui a enterré le nord-est des États-Unis sous plus de 90 centimètres, en fin de semaine, a entraîné l'annulation de la compétition d'athlétisme Valentine Invitational à Boston, pour laquelle se préparaient depuis déjà quelques semaines plusieurs athlètes du club Zénix de la Mauricie.

D'ailleurs, ils étaient tous sur le bord de partir pour les États-Unis quand la nouvelle leur est parvenue in extremis. «Tous mes bagages étaient prêts, je m'apprêtais à aller chercher la fourgonnette à l'agence de location quand Antoine (Thibeault) a vu la nouvelle sur Internet», raconte un des entraîneurs, Pierre Thibodeau. On a été bien chanceux de ne pas se rendre là pour rien.»

D'autres clubs d'athlétisme n'ont pas eu cette chance, certains se rendant compte de l'annulation de la compétition en se présentant au gymnase, vendredi matin... «Je n'ai jamais vécu ça!, raconte l'entraîneur Éric Chamberland. C'est un méchant coup de poing dans le visage, surtout que toute notre planification était faite en fonction du fait que les athlètes performent à cette compétition-là.»

Incapables d'aller à Boston, les entraîneurs de la Mauricie ont vite trouvé une solution de rechange, soit une compétition ouverte présentée, en fin de semaine à Ottawa. «C'est une compétition à laquelle nous avons déjà participé dans le passé, mais à laquelle nous avions arrêté d'aller, vu qu'elle est toujours la même fin de semaine que celle de Boston», explique Thibodeau.

C'est donc dans la Capitale nationale que se sont retrouvés onze athlètes pour le Winter National International, où l'objectif restait le même qu'à Boston: réaliser des records personnels. La plupart ont atteint cet objectif, certains réussissant même à monter sur le podium.

«Tout le monde a réussi le pari, se réjouissait Chamberland, dont les cinq athlètes ont inscrit de nouvelles marques personnelles. L'objectif a été atteint.»

Au 600 m, Vincent Duguay a pris le deuxième rang, malgré un début de course difficile; son chrono de 1:19.64 est la deuxième performance au Québec, cette année. En catégorie Jeunesse (U18), Laurence Vallières a inscrit une performance encourageante en terminant 4e du 600 m, bien qu'elle soit encore d'âge benjamin; elle a aussi retranché 12 secondes à son meilleur temps (1:48.95).

Les athlètes supervisés par Pierre Thibodeau n'ont pas été en reste, non plus, avec notamment la 3e place d'Antoine Thibeault au 3000 m, avec un chrono de 8:27.09 qui le place deuxième au Canada, cette année. Au 1000 m, Corinne Leclerc aurait même remporté la course si elle avait couru en catégorie Jeunesse avec son temps de 3:04.14.

Autre grosse performance: celle de William Labrèche au 600 m, auteur du meilleur temps au Québec et du deuxième au pays en 1:23.30. Soulignons enfin la médaille d'argent au 1500 m pour Nicolas Deshaies, de retour en compétition après un an d'absence.

En fin de compte, les deux entraîneurs ne se disaient pas trop déçus d'avoir raté le rendez-vous annuel de Boston. «Finalement, la compétition d'Ottawa s'est avérée être un bon plan B, souligne Thibodeau. Nous allions chercher des temps de référence pour nos athlètes, et nous en avons eu des bons!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer