LHPS: opération charme au CMI

Les Panthères du CMI ont fait tourner bien... (Photo: CMI)

Agrandir

Les Panthères du CMI ont fait tourner bien des têtes le week-end dernier en s'imposant dans un tournoi au New Hampshire dans la catégorie élite AAA.

Photo: CMI

Partager

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les responsables du programme hockey au Collège Marie-de-l'Incarnation ont fait visiter leurs installations à deux délégués de la Ligue de hockey préparatoire scolaire, hier, dans le but de pouvoir intégrer le circuit de développement dès l'automne prochain.

Au terme de la rencontre de quelques heures, Denis Francoeur se disait satisfait de l'échange qu'il avait eu en compagnie de Stéphan Lebeau (Bishop's College) et Rémi Drouin (École secondaire du Mont-Sainte-Anne), les membres dépêchés par la LHPS afin d'évaluer la candidature des Panthères.

Après avoir passé une bonne partie de l'avant-midi au CMI, le directeur général de l'établissement Réjean Lemay, son acolyte Francoeur ainsi que les deux représentants se sont dirigés vers l'aréna Fernand-Asselin, le domicile des Panthères. Le vestiaire aux couleurs de l'équipe ainsi que les heures des glaces disponibles ont, semble-t-il, charmé Lebeau et Drouin.

L'ancien joueur du Canadien et des Cataractes a d'ailleurs livré ses premières impressions au Nouvelliste, hier en milieu d'après-midi. «Ça s'est bien déroulé. Nous étions ici pour prendre le pouls, voir à quoi ressemble l'école et l'aréna. On constate que le CMI a beaucoup à offrir. Le projet, mais surtout les gens, sont sérieux.»

Celui qui dirige le programme Bishop's College demeurait toutefois prudent dans ses propos puisqu'au final, la décision sera prise par les 14 écoles de la LHPS. Le support de la direction dans le projet, l'encadrement sportif et académique, les infrastructures ainsi que la disponibilité des glaces faisaient notamment partie des aspects analysés. «Nous dressons le résumé de notre visite et les membres votent par la suite. Mais ce ne sont pas toujours les mêmes personnes qui se déplacent. En ce moment, nous étudions cinq demandes d'adhésion, dont celle du CMI.»

Les 14 représentants se réuniront lors d'une assemblée générale, qui se tiendra le 15 février. Pour qu'une école soit admise, elle doit recevoir l'appui d'au moins 75 % des institutions. «Ce fut une bonne rencontre, sauf que notre sort ne nous appartient plus, affirmait Francoeur. M. Lemay et moi sommes confortables avec ce qu'on a présenté, mais nous n'aurons la réponse que le 15 février. N'empêche, je crois qu'on a gagné des points avec l'aréna et nos installations sportives. D'ailleurs, on persiste et signe: nous sommes persuadés que la LHPS et le CMI partagent les mêmes valeurs. Il s'agirait assurément d'un mariage intéressant.»

Si la demande du CMI est approuvée, l'équipe M-13 des Panthères joindrait le circuit cet automne. Francoeur souhaite pouvoir aligner trois équipes d'ici quelques années, soit chez les M-13, M-15 et M-17. «Quatre joueurs seraient éligibles à jouer M-13 la saison prochaine, il faudrait recruter ailleurs pour compléter l'équipe. Par contre, l'année suivante, tout notre groupe serait éligible.»

Victoire à Salem

Les succès sur la patinoire ne devraient pas être pris en compte par le comité, mais disons que les Panthères s'en sortent plutôt bien jusqu'à maintenant. L'équipe a remporté le Youth ice hockey tournament Elite AAA, dimanche dernier à Salem au New Hampshire, sans avoir subi la défaite.

Les jeunes hockeyeurs de Denis Francoeur ont savouré la victoire, bien qu'ils étaient surclassés. «La catégorie Élite était la plus forte, donc c'est doublement satisfaisant. Nous ne connaissions pas le calibre, mais nous savions qu'on allait former le club le plus jeune et il s'agissait de notre principale appréhension. Je suis aussi très heureux de la réaction de mes joueurs, qui participaient à un premier tournoi de ce genre à l'extérieur.»

Les Panthères ont reçu de bons mots de la part des équipes américaines croisées durant le week-end. «Les programmes ressemblent à ce que nous faisons ici au CMI, ils ont plus d'une centaine de pratiques par année. Ils étaient impressionnés de savoir que la majorité de nos joueurs étaient des 2003, alors que nous nous trouvions dans la classe Élite 2002.»

Une démarche accueillie froidement par le SSJ

Le Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph, l'un des membres fondateurs de la Ligue de hockey préparatoire scolaire, accueille plutôt froidement les ambitions du CMI, qui souhaite intégrer les rangs du circuit l'automne prochain.

Le coordonnateur du sport étudiant au STR, Charles Hébert, doute de la pertinence du projet des Panthères, surtout que le Vert et Or représente déjà Trois-Rivières dans les trois catégories. «Est-ce qu'il y a de la place pour deux équipes sur le même territoire? Nous sommes à 700 mètres l'un de l'autre, je ne crois pas que ce soit gagnant. On a toujours le goût d'offrir des programmes différents aux élèves, que ce soit sur le plan culturel ou sportif. Dans cette optique, on ne pense pas que ce soit une bonne idée... et je pense que le CMI réagirait de la même façon si nous voulions établir un profil international chez nous.»

Le Vert et Or et les Panthères ont tenu une rencontre informelle le printemps dernier. À cette époque, les représentants du CMI avaient présenté leur plan afin de joindre la LHPS dans un avenir rapproché. «Déjà, nous n'étions pas en faveur et ils le savaient. Je peux aussi vous dire que présentement, le Séminaire Saint-Joseph vote contre leur adhésion.»

Si l'équipe M-17 du Vert et Or connaît passablement de succès cette saison, ce n'est pas le cas pour les deux autres formations. Or, la question du recrutement inquiète Charles Hébert et son groupe. «S'il y avait 25 hockeyeurs de calibre qui arrivaient à chaque année, on aurait des surplus, sauf que ce n'est pas le cas. J'aime bien Réjean (Lemay) et Denis, mais j'ai bien peur qu'on ne s'entende pas sur cette question. Nous allons voter le 15 février. On verra ce que les autres en pensent... »

Francoeur maintient que son regroupement n'attirera pas la même clientèle que celle du Vert et Or. «Dix joueurs entreront et autant en sortiront après leur secondaire. On s'engage aussi à garder ce monde durant tout le programme, du primaire au secondaire.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer