Samuel Richard au Red Bull Crashed Ice de Saint-Paul

Samuel Richard participe au Red Bull Crashed Ice... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Samuel Richard participe au Red Bull Crashed Ice de Saint Paul, au Minnesota, à compter d'aujourd'hui.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Serge L'Heureux
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Trifluvien Samuel Richard vivra une expérience peu commune, à compter d'aujourd'hui, alors qu'il participera au Red Bull Crashed Ice de Saint Paul, au Minnesota.

Le patineur de 22 ans en sera à sa première présence dans une telle compétition. «Je m'en vais dans l'inconnu!, réalise-t-il. Je vais juste essayer pour une première fois. L'an prochain, je vais m'entraîner davantage.»

Richard s'est intéressé aux courses de patinage extrême après sa carrière de hockeyeur. «J'ai fini mon hockey junior, l'an passé, explique celui qui évoluait au Junior A. Je me suis dit que, tant qu'à m'entraîner, il fallait que je me trouve un but.»

Le temps qu'il prenne cette décision, les qualifications pour le Crashed Ice de Québec étaient déjà passées.

«Je suis allé à Boston au début de novembre pour me qualifier pour la course de Saint Paul, raconte-t-il. Ils prenaient lestrois premiers; j'ai terminé troisième.»

Depuis, Richard s'entraîne dans sa cour, où il a aménagé une pente glacée de six pieds. Une pente qui, avouons-le, n'aura rien à voir avec la descente de 48 pieds qu'il affrontera, quelques mètres après le départ sur le parcours de Saint Paul, reconnu comme un des plus techniques de l'histoire du Crashed Ice.

La veille de son départ pour le Minnesota, le Trifluvien a quand même pu profiter des conseils de Guillaume Bouvet-Morrissette, classé 49e au monde dans cette discipline. «Il m'a dit que la première descente était la pire; après, on prend la twist», explique celui qui songe déjà à poursuivre dans ce sport, l'an prochain. «J'aimerais me rendre le plus loin possible là-dedans», souhaite-t-il.

D'ici là, il sera en piste dès aujourd'hui à Saint Paul pour les épreuves préliminaires, dans l'espoir de se classerparmi les 64 premiers, et ainsi mériter sa place pour la finale de samedi.

La compétition regroupe 200 patineurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer