Mikaël Zewski l'emporte en quatre rounds

Mikaël Zewski s'est, encore une fois, arrangé pour... (Photo: Top Rank)

Agrandir

Mikaël Zewski s'est, encore une fois, arrangé pour que sa soirée ne soit pas trop longue samedi soir au Madison Square Garden de New York. Le Trifluvien l'a emporté par arrêt de l'arbitre au quatrième round.

Photo: Top Rank

Partager

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Dès les premières secondes du combat samedi à New York, tout semblait indiquer que Brandon Hoskins allait passer une dure soirée. Face à un Mikaël Zewski en grande forme, l'Américain a tenu son bout jusqu'à la 102e seconde du quatrième round, au moment où l'arbitre a décidé de mettre fin à un duel inégal.

Grâce à cette victoire, Zewski, figure de plus en plus connue de l'écurie Top Rank, porte sa fiche à 18-0. Ce week-end au mythique Madison Square Garden, il a remporté un neuvième combat de suite par K.-O.

Après qu'il eut envoyé son adversaire au sol à trois reprises au cours du quatrième assaut, Zewski n'a pas laissé le choix à l'officiel Gary Rosato, qui a renvoyé les deux hommes aux douches alors que le chrono indiquait 1:42. C'en était fait de Hoskins.

«Il avait commencé à saigner du nez au premier round alors j'ai tenté de lui passer le knock-out», racontait le Trifluvien. «Ma principale force, c'est ma vitesse, mais j'essayais de gagner en ne travaillant que sur ma puissance. C'est avec des coups simples et précis ainsi qu'avec ma rapidité que je l'ai finalement battu au quatrième round... à un moment où je m'en attendais plus ou moins!»

Son père Jean, qui est aussi son entraîneur, lui a rappelé pendant le duel qu'il devait se concentrer sur sa vitesse d'exécution pour venir à bout de Hoskins, un boxeur de 26 ans dont la forme physique a impressionné le clan Zewski.

«Il était plus en forme que je le croyais. Après le combat, il m'a dit qu'il prendrait sa retraite, qu'il avait tout donné dans le ring. J'ai bien aimé sa prestance, on voyait bien que c'était un passionné, mais ça allait peut-être trop vite pour lui...»

Hoskins aura néanmoins donné quatre bons rounds de boxe à son rival, heureux d'avoir passé quelques minutes dans l'arène. En novembre dernier au Centre Bell, il n'avait eu besoin que de 37 secondes pour se débarrasser de Cesar Chavez. «J'étais pas mal content! Mes deux derniers combats s'étaient soldés avec des victoires au premier round alors c'est bon de voir un peu plus d'action.»

Zewski a notamment reçu quelques coups, ce qui est plutôt rare dans son cas. Au deuxième assaut, l'athlète de 23 ans a été durement frappé, mais ce ne fut pas suffisant pour le coucher.

«Nous nous sommes bien ajustés à son style et lorsque je suis passé de la force à la vitesse, on a eu les résultats qu'on souhaitait. L'ajustement, c'est l'une des qualités fondamentales d'un bon boxeur alors c'était important que je passe par là.»

Top Rank espère pouvoir trouver un adversaire à son poulain en vue d'un combat qui devrait être présenté au mois de mars. Les chances qu'il se produise au Québec, dans le cadre d'un gala mettant en vedette Lucian Bute, sont aussi très bonnes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer