Indrik Trahan a connu des difficultés en Autriche

Indrik Trahan est revenu d'Autriche avec des résultats... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Indrik Trahan est revenu d'Autriche avec des résultats mitigés, mais il conserve néanmoins l'espoir de se qualifier pour les championnats du monde de Stoneham lors de la coupe Nor-Am du week-end au Relais de Lac-Beauport.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Indrik Trahan n'a pas connu le succès qu'il espérait lors du deuxième week-end de la saison en Coupe du monde de surf des neiges, à Bad Gastein en Autriche. Après une 30e place décrochée à Carezza en Italie quelques jours avant Noël, le Trifluvien a successivement pris les 57e et 41e échelons dans les deux épreuves de slalom en parallèle, présentées vendredi et samedi.

De l'avis même du principal intéressé, les conditions de glisse n'avaient rien à voir avec celles de Carezza. «C'était très difficile, avec une surface qui rejetait toute la pression d'un seul coup. Quand je me suis élancé avec le numéro 47, le parcours commençait déjà à ressembler à un champ de mines. Disons que ça détonnait par rapport à l'Italie!»

Après avoir chuté dans sa première descente, Trahan dû se contenter du 57e rang vendredi. Seulement cinq planchistes ont fait pire que lui. Il s'est repris le lendemain en ajoutant 18,20 points FIS (Fédération internationale de ski) à sa fiche en vertu de sa 41e place.

«Je ne peux pas uniquement blâmer les conditions. Le Suisse Roland Haldi, qui avait aussi terminé devant moi à Carezza et qui portait le numéro 57, est parvenu à se hisser parmi les 16 premiers vendredi. Il faut croire que l'expérience lui vient en aide à 33 ans! C'est pour ça que je ne me décourage pas, je sais que je suis encore jeune.»

N'empêche, ses deux podiums récoltés en Coupe Nor-Am pas plus tard qu'il y a une semaine auraient pu lui servir en Autriche, ne serait-ce que pour l'encourager en vue d'un plus gros défi. «Mais on ne peut pas comparer les deux types de compétition. Les parcours de Coupe du monde ont plusieurs changements de rythme, on a peu de temps de réaction. C'est la principale différence si on les compare à ceux du Nor-Am. Ils sont plus techniques, donc les erreurs deviennent impardonnables.»

Toute une ambiance

Malgré sa déception face à ses résultats, Trahan a apprécié sa première expérience d'une Coupe du monde en Autriche. «La course du vendredi avait lieu en soirée et il y avait beaucoup d'ambiance. J'ai aussi pu revoir de nombreux amis de l'Académie Stams Schi Gymnasium, l'école que j'ai fréquenté en 2010.»

Trahan s'entraînera cette semaine au Centre de ski Le Relais, dans la région de Québec, où il participera d'ailleurs à sa prochaine compétition ce week-end dans les catégories slalom et slalom géant. «J'aurai la chance de pouvoir décrocher une participation aux championnats du monde, qui auront lieu à Stoneham la semaine suivante.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer