Caron et Guay: Jean-François Labbé congédié

Le passage de Jean-François Labbé derrière le banc... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Le passage de Jean-François Labbé derrière le banc du Caron et Guay aura été de courte durée.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Léo-Guy Morrissette a fait payer son entraîneur-chef pour la première moitié de saison en demi-teinte du Caron et Guay. Le bouillant propriétaire, qui cumule également les fonctions de directeur-gérant, a congédié Jean-François Labbé hier. Alain Côté, un ancien du Viking, le remplacera derrière le banc.

Arrivé à la barre de l'équipe l'été dernier à la suite du départ de Carl Fleury, Labbé a présenté un piètre rendement de sept victoires en 24 parties. À sa défense, il a dû composer avec plusieurs joueurs blessés, certains préférant aussi ne pas se présenter à Trois-Rivières, le plus célèbre étant Joe Rullier.

Avec seulement 69 buts marqués depuis le début de la campagne, le Caron et Guay se trouve loin au dernier rang en attaque. L'équipe est également la plus punie du circuit Godin avec 860 minutes passées au cachot.

De plus, l'écart ne cesse de se creuser avec les formations du milieu du classement.

Labbé, un ancien porte-couleur des Draveurs de Trois-Rivières, avait accepté de se joindre au Caron et Guay en juillet 2012, après une expérience non-concluante en tant qu'actionnaire et directeur-gérant avec le Wild de Windsor.

«Ça ne me surprend pas, les entraîneurs sont toujours les premiers à partir, relativisait Labbé hier. Je ne suis pas déçu, j'ai rencontré du bon monde, notamment mon assistant René Labrèche, et j'ai bien aimé l'expérience.»

Labbé reconnaissait que les problèmes en attaque et devant le filet auront eu raison de lui. Après avoir perdu David Guerrera et François Lacerte, l'entraîneur a dû composer avec des gardiens beaucoup moins expérimentés pour tenter de relancer l'équipe.

«D'ailleurs, je ne pense pas que Guerrera sera de retour à Trois-Rivières dans un proche avenir. Je ne veux rien enlever à nos gars qui défendaient les buts, mais c'est rare que tu perds un match 5-2 quand tu domines par plus de 20 lancers dans la colonne des tirs.»

L'ancien pilote jure par ailleurs que l'ambiance était au beau fixe dans le vestiaire, et ce en dépit des mauvais résultats.

«C'était une bonne gang. J'ai rarement été déçu par leur effort sur la glace, ils se débrouillaient bien dans les circonstances où on ne jouait jamais avec le même alignement. Je pense que s'ils règlent le problème des gardiens et que les attaquants retrouvent leur cohésion, Trois-Rivières pourra se remettre à gagner.»

Pour remplacer Labbé, Morrissette a fait appel à Alain Côté, un ancien joueur du Viking de Trois-Rivières qui a évolué au Colisée en 2003-04. Côté s'est aussi aligné pour les Cataractes de Shawinigan pendant son stage junior.

Il a déjà dirigé le Top Design de Saint-Hyacinthe, le Saint-François de Sherbrooke ainsi qu'à Sorel-Tracy. Il était d'ailleurs aux commandes du Top Design lorsque le Caron et Guay a soulevé la coupe Futura, au terme des séries de la saison 2007-08.

Dans un autre dossier, la Ligue nord-américaine de hockey a annoncé, hier, que l'attaquant Donald Brashear, des 3 L de Rivière-du-Loup, a été suspendu pour six rencontres, incluant la rencontre déjà purgée, à la suite du geste posé samedi à l'endroit de Gaby Roch, des Marquis de Jonquière. Brashear s'en est pris au joueur des Marquis dans une séquence qui n'est pas sans rappeler l'assaut de Todd Bertuzzi aux dépens de Steve Moore.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer