Fin du lock-out: ce que les anciens joueurs de la LNH en pensent

Marc Bureau dans l'uniforme du Canadien en 1996.... (Photo: La Presse)

Agrandir

Marc Bureau dans l'uniforme du Canadien en 1996.

Photo: La Presse

Partager

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

Marc Bureau

«En 2004, plusieurs vétérans avaient perdu leur job en raison d'annulation complète de la saison. Au moins cette année, on va pouvoir sauver quelques emplois avec cette entente. Par contre, je ne crois pas qu'il y ait de gagnants: les joueurs ont perdu de l'argent et les propriétaires devront reconquérir leurs partisans. Ce sera d'ailleurs pas mal plus compliqué pour certains d'entre eux, car autant les fans que les commanditaires se sont sentis trahis. Maintenant, est-ce qu'on a la paix pour un bout? C'est à souhaiter, surtout avec les festivités entourant le 100e anniversaire de la ligue qui devraient avoir lieu en 2017!»

Jean-Guy Talbot... (Photo: Émilie O'Connor) - image 2.0

Agrandir

Jean-Guy Talbot

Photo: Émilie O'Connor

Jean-Guy Talbot

«Ils ont joué avec le moral des amateurs, ils auraient pu en venir à une entente bien avant le mois de janvier! Comme plusieurs disaient pendant le conflit, je crois qu'il s'agissait d'abord d'une bataille entre deux gros égos. Personnellement, je suis persuadé que bien des joueurs auraient voté pour les propositions antérieures s'ils avaient pu le faire. Un gars comme Bouillon, par exemple, devait avoir hâte que ça se règle étant donné que sa carrière achève. Mon idée, c'est que les joueurs les mieux payés menaient la barque, ils n'ont pas pensé à leurs compagnons des troisième et quatrième trios, aux défenseurs moins utilisés. Bettman, j'espère qu'on ne le reverra plus lors des prochaines négociations dans quelques années!»

Robert Rousseau... (Photo: Archives, Ève Guillemette) - image 3.0

Agrandir

Robert Rousseau

Photo: Archives, Ève Guillemette

Robert Rousseau

«Je suis content pour les joueurs, les fans, bref pour tout le monde! Ils ont sauvé la mise en proposant un calendrier d'une cinquantaine de parties comme en 1995. Je pense que les grands gagnants seront les amateurs de hockey d'ici. C'est trop ancré dans notre imaginaire collectif pour qu'on s'en passe. Un hiver sans hockey, au Québec et au Canada, ce n'est pas un hiver!»

Jean-François Labbé... (Photo: Émilie O'Connor) - image 4.0

Agrandir

Jean-François Labbé

Photo: Émilie O'Connor

Jean-François Labbé

«Les joueurs ne gagnent jamais dans ces batailles-là. Ils ont donné beaucoup, comme en 2004. D'ailleurs, ce sera difficile pour certains, comme Steve Bégin et Mathieu Darche. La longue période d'inactivité va jouer contre eux dans les camps d'entraînement. Les joueurs auront perdu de l'argent dans ce conflit, mais on voit que ce sont des passionnés. Plusieurs ont quitté pour l'Europe afin de garder la forme. Mis à part dans la KHL, les gars avaient rarement des contrats dépassant les 500 000 $.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer