Pas d'excuse pour le Caron et Guay

Jean-François Labbé... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Jean-François Labbé

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est un Caron et Guay mieux armé qui s'engage ce soir à 20 h au Colisée dans une courte série aller-retour face à l'Isothermic de Thetford Mines, champion en titre dans la Ligue nord-américaine de hockey.

Mis à part David Guerrera, qui sera coincé à l'infirmerie pendant plusieurs semaines, le pilote Jean-François Labbée devrait pouvoir compter sur tout son personnel. Seul Pierre-Olivier Beaulieu représente un cas incertain.

«C'est un changement important. On n'aura pas d'excuse en fin de semaine avec l'alignement qui sera à notre disposition. Il faut sortir en force, spécialement à la maison demain (ce soir). Après tout, on affronte l'équipe qui a éliminé le Caron et Guay le printemps dernier», fait valoir Labbé, qui va à nouveau confier le filet à la recrue François Lacerte.

«Il m'impressionne, il prend de la maturité de match en match. Son attitude est exemplaire, j'adore sa façon de se préparer. Il mérite le filet», signale le pilote à propos du Trifluvien de 21 ans.

Dans l'autre camp, Bobby Baril dit se méfier comme la peste de l'équipe qui nage en plein cauchemar depuis un mois, au point où elle est maintenant au tout dernier rang du classement général. «Je ne sais pas pourquoi, mais le classement du Caron et Guay ne reflète pas son potentiel. C'est une équipe qui a ramassé le noyau de Windsor, elle ne devrait pas être là! Va falloir jouer au hockey, car il y a du talent de l'autre côté», prévient le coloré personnage qui, à l'approche de Noël, se campe dans la peau d'un apôtre du jeu scientifique!

«Si les gens veulent voir de la chicane, le combat de Jean Pascal est présenté à la télévision! Deux de nos trois bagarreurs sont blessés et comme le Caron et Guay a insisté pour nous empêcher d'utiliser Thierry Douville à Trois-Rivières lorsqu'il nous a échangé ses droits en début de saison, je n'ai pas de marge de manoeuvre. Il me semble qu'un Douville aurait pu mettre du piquant, mais Léo-Guy Morrissette a exigé cette clause. Ça en dit long à mon avis sur le respect qu'il porte sur les amateurs de hockey de Trois-Rivières qui achètent des billets», rugit Baril.

Avisé des déclarations incendiaires de Baril, Labbé a haussé les épaules. «Je n'étais pas au courant de cette clause. Et je ne veux pas commenter ça. Tout ce que je peux dire, c'est que dans notre position, on va se concentrer sur notre équipe d'abord et avant tout! Mais ce qui est clair, c'est que je vais exiger de l'intensité...»

De son côté, le grand patron Léo-Guy Morrissette était dans tous ses états! «Baril veut nous empêcher d'avoir du monde dans l'aréna! Il a pas le droit de faire ça. J'ai un message pour lui: il est mieux d'arriver équipé comme du monde sinon, ce sont ses autres joueurs qui vont écoper et ça va faire mal. Je vais donner des consignes claires à mon coach.»

Carnet de notes

Le match face à l'Isothermic sera celui des toutous. À cette occasion, tout enfant de 16 ans et moins qui se présentera au Colisée avec un toutou en bon état sera admis gratuitement. Cette initiative du Caron et Guay en collaboration avec les Artisans de la Paix a pour but de contribuer à rendre la période des Fêtes plus agréable pour plusieurs enfants malades et défavorisés du grand Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer