La LNH dit non

Les négociations entre la ligue et l'Association des... (Photo: Associated Press)

Agrandir

Les négociations entre la ligue et l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH) se sont rompues dramatiquement, hier.

Photo: Associated Press

Partager

La Presse Canadienne
New York

Les négociations visant le renouvellement du contrat de travail dans la LNH ont heurté un autre mur - et celui-ci semble imposant.

Après deux journées marquées par l'optimisme au cours desquelles une entente semblait se dessiner à l'horizon, les négociations entre la ligue et l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH) se sont rompues dramatiquement, hier.

À sa sortie de la salle de réunion hier, l'AJLNH avait déclaré qu'elle avait présenté une nouvelle offre dans l'espoir de mettre un terme au lock-out.

Fehr avait alors dit que les deux parties étaient «de toute évidence très proches, sinon l'une au-dessus de l'autre au sujet de nombreux enjeux majeurs.»

Mais la LNH a refusé l'offre du syndicat et a décidé de mettre un terme aux discussions, précisant au passage que les parties n'étaient pas aussi proches que Fehr le suggérait.

Le commissaire de la LNH a déclaré que toutes les nouvelles offres qui avaient été présentées aux joueurs plus tôt cette semaine avaient désormais été retirées de la table des négociations.

«Les tenants et aboutissants de tout ceci c'est: il semble que le syndicat suggère que nous sommes très proches d'une entente parce que nous avons réalisé des progrès substantiels sur certains enjeux», a expliqué Bettman. «Mais ces progrès étaient conditionnels aux concessions des joueurs sur d'autres enjeux qui, tandis que le syndicat poursuivait les négociations, n'étaient toujours pas acceptés.»

»Déçu de façon inimaginable»

Les détails des offres ont commencé à filtrer tôt hier matin, dont la volonté de la ligue d'augmenter à 300 millions $US le montant des versements différés de transition aux joueurs - qui semble être la clé depuis quelques semaines puisqu'il se trouve directement entre la LNH (211 millions $) et l'AJLNH (393 millions $).

Cependant des sources ont indiqué que l'offre de 300 millions $ de la ligue était conditionnelle aux concessions des joueurs sur d'autres enjeux.»Je suis déçu de façon inimaginable du point où nous sommes rendus ce soir», a convenu Bettman.

Les commentaires de Fehr étaient tout aussi négatifs. «Qu'est-ce que nous pouvons dire aux amateurs de hockey du Canada? Vous pouvez leur dire qu'il semble que ce ne sera pas réglé dans un futur immédiat», a dit Fehr. «J'espère que j'ai tort. Mais c'est de toute évidence le message que nous avons reçu aujourd'hui.»

Fehr a dit qu'il avait reçu un message vocal de la ligue déclarant que les propositions des joueurs n'étaient pas acceptables et qu'il n'y avait aucune raison de demeurer à New York pour poursuivre les négociations.

Le directeur exécutif du syndicat a mentionné que les derniers développements ne permettaient pas de croire que le conflit de travail «sera réglé dans un futur immédiat».

Aucune date n'a été établie pour la reprise des pourparlers.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer