Une journée payante pour Guillaume Lefebvre!

Partager

Sur le même thème

Serge L'Heureux
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'attente aura duré quatre ans, mais elle valait la peine pour Guillaume Lefebvre. L'athlète de Lac-à-la-Tortue, spécialisé dans le lancer du poids, du disque et du marteau, a en effet récolté sa deuxième récompense de la journée, hier, alors que la Chambre immobilière de la Mauricie (CIM) remettait des bourses aux athlètes de la région, en collaboration avec le CREEM. Plus tôt dans la journée, Lefebvre comptait, en effet, parmi les boursiers de la Fondation Claude-Mongrain. «Après quatre ans, ça fait du bien d'avoir de l'argent pour m'aider à payer mes compétitions!, souriait-il. Ça va m'aider à payer mes voyages à l'extérieur du Québec.»

Lefebvre fait partie des onze athlètes retenus par le comité de sélection composé d'entraîneurs et de représentants de la CIM et du CREEM. Les athlètes sélectionnés devaient pratiquer un sport individuel ou de petites équipes, là où les coûts sont souvent les plus élevés, et être de niveau Espoir.

Plutôt qu'un chèque en argent sonnant, chacun d'eux a reçu un crédit débiteur auprès du CREEM, une formule novatrice mise sur pied l'an dernier en collaboration avec la CIM, une façon de s'assurer que l'argent sera bel et bien utilisé pour des dépenses reliées à la pratique de leur sport. «L'an dernier, les jeunes ont dépensé l'argent en huit mois environ, explique le directeur général du CREEM, Sean Cannon. Les dépenses couvraient les frais d'inscription, l'achat d'équipement ou les frais de compétition; il suffit qu'ils nous présentent la dépense et nous leur versons les fonds, jusqu'à concurrence du montant de la bourse.»

Les athlètes sélectionnés ont reçu un crédit de 500 $ chacun, sauf les trois représentants de l'athlétisme, qui ont reçu 333 $. «En fait, les entraîneurs n'étaient pas capables de limiter la sélection à deux athlètes seulement, puisqu'ils étaient méritants tous les trois, explique Cannon. Il a donc été décidé de diviser en trois les deux bourses de 500 $ qui étaient réservées pour l'athlétisme. Pour eux, c'est tout de même mieux que rien!»

Pour Félix Boudreau, un autre athlète du groupe, cette formule évite les dérapages. «Ça oblige de dépenser l'argent dans le sport; j'en ai connu plein de gens qui ont eu des bourses et qui les ont dépensées pour autre chose», assure-t-il.

C'est la deuxième année que la Chambre immobilière de la Mauricie s'associe au CREEM pour remettre des bourses. Le directeur général du CREEM aimerait bien que d'autres organismes ou entreprises privées suivent leur exemple. «On aimerait ça en avoir d'autres, assure-t-il. On n'a peut-être pas fait les efforts nécessaires pour approcher le privé jusqu'à maintenant, mais ça va être notre prochaine étape. On est rendus là.»

Boursiers

Corinne Leclerc (athlétisme)

Julia Poisson (athlétisme)

Guillaume Lefebvre (athlétisme)

Carrie-Ann Auger (basket-ball)

Pierre-Alexandre Tellier (canoë-kayak)

James Davidson (judo)

Samuel Carpentier (patinage de vitesse)Étienne Lavoie-Trudeau (ski de fond)Jonathan Bédard (tennis)Audrey St-Arnaud (trampoline)Félix Boudreau (vélo)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer