Tommy Tremblay a retrouvé ses mains!

Tommy Tremblay a compilé un dossier de 8...

Agrandir

Tommy Tremblay a compilé un dossier de 8 buts et 12 passes en 14 matchs depuis le début de la saison avec les Patriotes.

Partager

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Tommy Tremblay qui s'aligne avec les Patriotes cette saison a beaucoup plus de choses en commun avec celui qui portait les couleurs des Estacades que celui qui s'est fait détester de ses rivaux pendant cinq dans la LHJMQ. Avec Gilles Bouchard, qui l'a dirigé dans le midget AAA, le Latuquois a retrouvé sa confiance avec la rondelle, ce qui fait qu'il noircit maintenant la feuille de pointage dans la bonne colonne!

L'ex-Cataractes, qui a commencé la saison sur le troisième trio, se balade en ville avec la 10e meilleure fiche offensive de la Ligue de l'Ontario! Pas besoin de vous dire que Gilles Bouchard lui a offert au cours des dernières semaines une promotion au sein de sa première unité! Son dossier de huit buts et 12 passes en 14 matchs fait de lui le deuxième patineur le plus productif dans le vestiaire trifluvien, derrière Félix Petit (6-17) qui n'accuse qu'un seul point de retard sur le meneur Spencer Pommells, de Windsor.

«C'est moi qui avait caché ses mains dans mon bureau il y a quelques années, et je lui ai redonnées en début de saison», rigole Bouchard, bien content de voir Tremblay être en mesure d'amener une autre dimension que sa hargne sur son échiquier offensif. Plus sérieusement, Bouchard refuse tout crédit pour cette métamorphose. «C'est lui qui travaille fort dans les pratiques et dans les matchs, c'est lui qui écope de moins de punitions. Au départ, on ne voulait pas trop lui donner de responsabilités offensives mais il amassait sa part de points tout en s'impliquant partout sur la glace. Même lorsqu'on l'a placé avec Félix (Petit) et Billy (Lacasse), il n'a pas changé son style. Il n'est pas du genre à être trop fancy, il sait ce qu'il doit faire pour que ça fonctionne. Et ça paraît qu'il a du plaisir quand il est à l'aréna. Tout part de là... Pour le reste, Tommy, c'est un bon joueur. Tu ne ramasses pas un point par match dans le midget AAA à 15 ans par hasard.»

Le principal intéressé sourit quand on l'aborde sur le sujet. «C'est vrai que ça roule bien! J'ai pris pas mal de confiance offensivement ces dernières semaines, je prends plus de risques que dans le junior et ça rapporte! J'ai toujours su que j'avais une bonne vision du jeu, comme je sais que Gilles a confiance en moi, alors ça m'aide à me sentir confortable. J'ai vécu un peu la même chose à Gatineau à 20 ans quand Benoît Groulx me faisait jouer avec Jean-Gabriel Pageau. La confiance, c'est tellement important au hockey.»

Mais, il n'y a pas que ça. En tant que petite peste dans le junior, Tremblay passait une partie de ses énergies à se préparer à jouer son rôle à la perfection. Jeter les gants sur une base régulière implique d'étudier l'alignement adverse, de visualiser comment réagir dans une situation x ou y. Une partie de la concentration y passe forcément! Les bagarres étant interdites au hockey universitaire, le sympathique athlète peut se concentrer sur les aspects plus scientifiques du hockey... «Je prenais mon rôle à coeur dans le junior, et ça impliquait une façon de jouer bien particulière. À ma première saison universitaire l'an dernier, j'ai eu du mal à faire la transition avec le junior et ça m'a coûté pas mal de minutes au banc des pénalités! Cette année, c'est comme si ce bout-là était réglé et que j'avais retrouvé mon style dans le midget AAA. C'est l'fun de savoir que tu es capable d'aller chercher un gros but pour ton club!»

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer