Victime du lock-out, Pierre-Olivier Morin rentre à la maison

Le lock-out de la Ligue nationale a privé... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Le lock-out de la Ligue nationale a privé le Trifluvien Pierre-Oliver Morin de temps de glace dans la Ligue de la Côte Est au point de l'inciter à mettre un terme à son aventure chez les professionnels.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) L'expérience professionnelle de Pierre-Olivier Morin a été brève. Le Trifluvien de 21 ans a décidé de rentrer à la maison, où il pourra s'aligner avec les Patriotes en plus d'effectuer un retour sur les bancs d'école.

L'ex-Cataractes a pris cette décision en raison du surplus de joueurs chez les Titans de Trenton dans la East Coast League, avec qui il n'avait joué que cinq matchs depuis le début de la saison. Quand ses patrons l'ont rencontré en début de semaine pour lui faire part qu'ils désiraient l'échanger plutôt que de le laisser moisir dans les gradins, Morin a mis en oeuvre son plan b.

«En raison du lock-out, nous étions 18 attaquants à Trenton et seulement 10 étaient utilisés par match. L'entraîneur devait composer avec plusieurs joueurs avec des contrats de la Ligue américaine, alors mon temps de jeu était très limité. C'est décevant, car je n'ai pas eu la chance de me faire valoir», indique-t-il.

«J'aurais pu me faire échanger, mais il me restait trois semaines pour décider si je voulais retourner aux études afin de ne pas perdre ma bourse, alors j'ai préféré prendre ma décision tout de suite.»

Morin ne rentre pas la tête entre les deux jambes, au contraire. «C'est une belle opportunité de me joindre aux Patriotes en plus d'étudier. C'est un bon calibre, je connais des joueurs dans le vestiaire, l'équipe va bien et le fait que ce soit Gilles (Bouchard) qui dirige a pesé dans la balance aussi. Je m'en viens mettre l'épaule à la roue», souligne celui qui va étudier en enseignement de l'anglais.

De son côté, Bouchard se réjouissait de l'arrivée de celui qu'il a dirigé il y a quelques années avec les Estacades midget AAA. «Pierre-Olivier, c'est un gars qui est solide dans les trois zones. Un jeune qui a beaucoup de vécu, qui a levé la Coupe Memorial le printemps passé et qui a toujours été reconnu comme un leader. C'est certainement un bel ajout à notre équipe», livre le pilote recrue.

Morin est revenu à Trois-Rivières hier soir et il rencontrera Bouchard au cours des prochaines heures. S'il peut dès maintenant pratiquer avec sa nouvelle équipe, il devra attendre jusqu'au début de 2013 avant d'enfiler le maillot vert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer