Bol d'or: les Estacades miseront encore sur le jeu au sol

L'attaque au sol a été le pain et... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

L'attaque au sol a été le pain et le beurre des Estacades cette saison. Dimanche contre Saint-Jean-Eudes, Alexandre Fortin, Félix-Antoine Landry, William Plante et Félix Léger seront de nouveau mis à contribution, eux qui figurent parmi les meneurs pour les gains au sol dans la Ligue de football juvénile 1-b.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Dominants par la course tout au long de la campagne, les Estacades miseront de nouveau sur leur attaque au sol pour tenter de remporter un premier Bol d'Or dans le calibre AAA - ou division 1 et 1b, si vous préférez -, dimanche à Québec contre les Condors de l'Externat Saint-Jean-Eudes.

Depuis le mois d'août, les Trifluviens étourdissent leurs adversaires par l'entremise de William Plante, Félix Léger, Félix-Antoine Landry et le quart-arrière Alexandre Fortin, les principaux porteurs de ballon qui ont amassé à eux quatre plus de 2500 verges en huit rencontres de saison régulière. On dit huit, parce que la neuvième, celle face au Collège François-de-Laval le 19 octobre, a été gagnée par forfait.

Si Plante domine avec une production de 865 verges pour une moyenne de 12,7 par course bonne pour le troisième rang dans la division 1-b, Léger se démarque avec 72 courses et 12 touchés tandis que Landry, bien qu'il ait raté quelques matchs en raison d'une blessure à la cuisse, conserve une excellente moyenne de 10,6 verges par jeu.

Ajoutez à cela un quart-arrière cumulant des gains de 565 verges et 13 majeurs et vous avez un club en mesure de s'imposer physiquement, comme il l'a prouvé au cours des dernières semaines.

«Depuis que Félix-Antoine est revenu, on utilise les trois porteurs de six à huit fois dans une même partie», souligne le coordonnateur offensif François Dussault, tout en spécifiant que les trois individus amènent quelque chose de différent sur le terrain.

«William a une vision exceptionnelle et puisqu'il pratique l'athlétisme, on exploite sa vitesse au maximum. Au baseball, on le comparerait à un home run hitter, il peut changer un match avec une course! Félix est plus physique, bien que très rapide. Il a déjà réussi un touché de 70 verges après être passé à travers de cinq gars... Quant à Félix-Antoine, notre vétéran, c'est un mélange des deux premiers. Les trous, il les voit! C'est le genre de gars qui se fait petit au point d'impact.»

Derrière ces trois porteurs et Fortin, François Dussault rappelle qu'il y a une ligne offensive soudée et des receveurs fiers de bloquer la défensive afin d'ouvrir le chemin à leurs coéquipiers. Au total, 12 joueurs ont porté le ballon pendant l'année. «Quand tout le monde joue, on a le temps de reprendre notre souffle. Je pense que c'est ça qui fait notre force. Un gars comme Manu (Dufour), parce qu'il est costaud, va être en mesure d'aller chercher les verges fortes alors que d'autres auront un autre rôle», constate Félix-Antoine Landry.

«Je n'ai jamais eu une ligne à l'attaque aussi talentueuse que cette année, affirme de son côté William Plante. Ils sont gros, disciplinés et ils frappent fort. Après avoir vécu la première saison parfaite des cadets et le premier championnat Bol d'Or, j'ai confiance qu'avec ce groupe, on donne un premier titre aux juvéniles.»

«Pour une première année avec Jacques (Dussault, l'entraîneur), c'est difficile de demander mieux, lance Félix Léger. William et moi avons eu beaucoup de temps de jeu, ce sera bénéfique pour la deuxième saison l'an prochain. Mais avant d'y arriver, on a un Bol d'Or à gagner!»

Et si jamais, pour une raison ou une autre, l'attaque au sol venait à tomber en panne? «On est capable de lancer le ballon», assure Alexandre Fortin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer