Les Diablos éliminés

Philippe Lacombe s'est de nouveau illustré dans la... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Philippe Lacombe s'est de nouveau illustré dans la défaite en récoltant pas moins de 194 verges de gains au sol en plus d'inscrire trois touchés.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les Diablos étaient à court de miracle, mais pas à court d'efforts samedi à Montréal.
Confrontés au Phénix du Collège André-Grasset en demi-finale de la Ligue de football collégial D2 du Québec, les troupiers de Martin Croteau se sont inclinés 48-31, malgré une belle poussée offensive en deuxième demie.

En fait, si les Trifluviens n'avaient pas accordé autant de points en première demie, ils auraient peut-être pu espérer un scénario plus heureux. Après 30 minutes de jeu, les locaux menaient déjà 31-7.

«Ils ont eu le ballon cinq fois et ils ont marqué à toutes les occasions en première demie, soulignait l'entraîneur Croteau, visiblement satisfait du travail de ses protégés. Si on avait pu arrêter une ou deux de leurs séquences, ça aurait pu aider. Je pense que la défensive n'a pas connu sa meilleure partie de l'année, mais d'un autre côté, on affrontait la meilleure équipe du circuit!»

Croteau retiendra de cette dernière rencontre que ses ouailles n'ont jamais baissé les bras. Avec 450 verges, l'attaque s'est bien débrouillée, autant par la voie des airs qu'au sol. Le porteur de ballon Philippe Lacombe s'est de nouveau illustré avec trois touchés et 194 verges de gains en

24 courses. Blessé au début de la deuxième demie, le quart-arrière Frédéric Chartray-Caron a complété 11 de ses 18 passes pour 154 verges, un bon match dans les circonstances.

Appelé en relève, Simon Cossette a terminé sa soirée avec une fiche de six en huit pour

64 verges. Au total, les Diablos ont récolté 218 verges dans les airs et 234 au sol. Dans l'autre camp, Félix Marquis-Chevrier a mené son groupe avec des gains de 283 verges au sol.

Le receveur Tony Desmond s'est aussi signalé avec 147 verges et deux touchés. «Ce sont les mêmes jeunes qui nous avaient fait mal en saison. La différence, c'est qu'au lieu de perdre 52-3, on a été dans le coup! Même qu'avec neuf minutes à jouer à 45-31, les entraîneurs du Phénix semblaient se poser des questions. Nous avions encore des chances de remonter la pente à ce moment, mais ils ont confirmé leur victoire avec une longue séquence offensive.»

Malgré les lacunes en défensive, Croteau louangeait le travail de Julien Brodeur, Philippe Bourassa et Cédric Carré. «Nous sommes déçus du résultat, mais pas de l'effort déployé par les gars. Il n'y en a pas un, à la fin du match, qui pouvait remettre en question son intensité.»

Dans l'autre demi-finale, Limoilou a vaincu Sherbrooke 16-8. C'est donc dire que les deux meilleures équipes de la division 2 s'affronteront pour l'obtention du Bol d'Or, samedi à Saint-Jean-Eudes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer