Ironman: Steeve Carpentier qualifié pour Hawaï

Après plusieurs tentatives, Steeve Carpentier (combinaison Orca) aura...

Agrandir

Après plusieurs tentatives, Steeve Carpentier (combinaison Orca) aura enfin la chance de participer au Championnat mondial Ironman, cet automne à Hawaï.

Partager

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

En terminant la première édition du Ironman de Mont-Tremblant en 9h43 min49sec, au sixième rang de sa catégorie (40-44 ans), Steeve Carpentier est parvenu à gagner son billet pour le Championnat du monde qui se tiendra à Kona, Hawaï, dans quelques mois. Il rejoint ainsi le Trifluvien Luc Grondin, qui s'était déjà qualifié pour l'éreintante épreuve plus tôt cette année.

À 43 ans, Carpentier s'est surpassé lors des épreuves de natation (3,8 km en 1h03 min55sec), de cyclisme (180 km en 5h08 min52sec) et de course à pied (42,2 km en 3h24 min27sec), ce qui lui a valu le 35e rang au total de tous les participants, un exploit remarquable à son âge.

Le Shawiniganais était surtout heureux d'avoir enfin dompté ses vieux démons, lui qui était passé à 35 secondes de mériter sa place à Kona lors d'un autre événement Ironman en 2006. «Avec 500 gars dans mon groupe d'âge, je suis pas mal fier de ma sixième place, mentionnait l'enseignant à l'école secondaire Val Mauricie. J'étais 60e après l'étape en vélo, où je connais habituellement le plus de succès. Mais mon marathon m'a beaucoup impressionné: j'ai réussi à passer une trentaine de personnes et à maintenir mon rythme dans les deux portions de 21 km... sans trop souffrir! Pour une rare fois, à la fin de la course, j'avais un gros sourire! Je me suis dit: Enfin, je pourrai être en paix avec moi-même, je m'en vais à Hawaï!»

Carpentier admet avoir beaucoup travaillé sur la course à pied lors de ses entraînements en vue de l'Ironman de Mont-Tremblant. Celui qui a également pris part à la Classique internationale de canots de la Mauricie par le passé constatait que le calibre de son sport devenait de plus en plus fort avec le temps. «Le triathlon est une discipline assez jeune alors si on veut rester dans le coup, on a pas le choix de toujours pousser plus fort. Mais au final, ça vaut la peine. À Tremblant, l'ambiance était incroyable. Un gars comme Pierre Lavoie n'en revenait pas, il comparait même l'événement à celui de Kona!»

Le championnat mondial se tiendra le 13 octobre, ce qui laisse sept semaines à Carpentier et Grondin pour s'entraîner. Un autre triathlète de la région, Alain Deschênes, aurait pu voyager à Hawaï, mais il a préféré attendre l'édition de 2013, lui qui sera alors âgé de 60 ans. «Alain a terminé premier chez les 55-59 ans: c'est un phénomène! Je ne suis pas inquiet qu'il va réussir à gagner sa place l'an prochain.»

Rappelons qu'en tout, une vingtaine de Mauriciens s'étaient lancés le défi du premier événement Ironman présenté en sol québécois.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Pierre-Yves Gigou perce le top 50

    Sports

    Pierre-Yves Gigou perce le top 50

    Il a souffert, a peiné, s'est battu jusqu'à la dernière minute, samedi, contre les routes de Kona, à Hawaï. Et il a atteint presque tous ses... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer