Gala Sport-hommage: des honneurs en double

Tous réunis pour la traditionnelle photo de famille:... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Tous réunis pour la traditionnelle photo de famille: les lauréats du Gala Sport-hommage Desjardins. À l'avant: Heidi Levasseur, Alex Tessier, Jonathan Bezeau, Thierry Villeneuve et William Labrèche. Deuxième rangée; Mathieu Pelletier, Hugo Descheneaux, Gabrielle Gingras, Carole Béliveau, Marie-Ève Poisson, René Turner, Philip Davidson et Sylvie Bergron. À l'arrière: Olivier Therrien, Alix Renaud-Roy, Marcel Jobin, Michel Béliveau, Étienne Beauchesne, Alexandre Veillette et Laurence Vincent-Lapointe.

Photo: François Gervais

Serge L'Heureux
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Un trophée Desjardins sur la tablette de la cheminée, ça paraît toujours bien. Deux, c'est encore mieux! Après la 29e édition du Gala Sport-hommage Desjardins, présenté samedi soir à Espace Shawinigan, ils sont désormais plusieurs à pouvoir décorer leur salon d'une paire de trophées.

En effet, trois des lauréats de cette année ajoutent un Desjardins à leur collection personnelle pour la deuxième année consécutive: Mathieu Pelletier (entraîneur de l'année), Alix Renaud-Roy (athlète féminine de niveau canadien) et Carole Béliveau (administrateur par excellence). «C'est surprenant à chaque fois, avouait Pelletier. On ne s'y fait pas!».

Il semblerait même que la surprise soit plus grande, la deuxième fois. Carole Béliveau, honorée pour son travail à titre de présidente du Championnat canadien de baseball junior à Trois-Rivières, en 2011, n'en revenait juste pas.

«Je tombe à terre!, souriait-elle. Je trouvais déjà ça bien d'être en nomination deux années de suite, mais je me disais que ça allait être le tour d'un autre.»

Quelques minutes plus tard, elle remontait sur la scène pour recevoir un deuxième trophée, décerné à ce championnat canadien à titre d'Événement par excellence de niveau interprovincial, canadien ou supérieur.

«Je frappe pour ,1000!, s'amusait-elle. C'est une belle réalisation pour toute ma gang; on a travaillé fort pour ça.»

Désigné entraîneur par excellence, Mathieu Pelletier ne s'attendait pas, lui non plus, à être choisi pour une deuxième année consécutive.

«Les deux autres entraîneurs en nomination - Martin Gingras et François Noël - ont eu une saison exceptionnelle; je ne pensais pas que ça serait encore moi», avouait celui qui a rendu hommage à son groupe d'athlètes. «J'ai la chance de travailler avec une équipe d'athlètes extraordinaires», estime-t-il.

La suite de la soirée lui a donné raison, puisque Laurence Vincent-Lapointe a été nommée Athlète par excellence de niveau international, Étienne Beauchesne a reçu le titre d'Athlète masculin de niveau canadien, et l'équipe K-4 juvénile masculine composée d'Olivier Therrien, Alex Tessier, Étienne Beauchesne et Thierry Villeneuve a été choisie Équipe par excellence.

Une bonne soirée pour le canoë-kayak, donc, sans oublier que Richard Dober jr a été choisi Athlète masculin de niveau international. «Quand on met des efforts, ça paye!, constatait Étienne Beauchesne, heureux d'avoir gagné à la fois au niveau individuel et en équipe. «C'est la même satisfaction: gagner, c'est toujours le fun d'être reconnus.»

De son côté, l'équipe des Estacades de la Mauricie bantam AA a réalisé un doublé d'un autre genre en étant désignée Équipe mineure par excellence en vertu, notamment, de sa victoire à la Coupe Dodge, alors que Kevin Desrochers était choisi entraîneur de développement par excellence.

«C'est un honneur individuel, mais c'est surtout un titre acquis en équipe, estime-t-il. On a eu une très belle saison avec les jeunes. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre des autres disciplines, mais je dois dire que je suis très fier de ce trophée.»

Soulignons également que l'Événement Judo Québec à Shawinigan a été choisi Événement par excellence de niveau régional. «On a réussi à offrir un événement mémorable, et à faire connaître la ville, estimait Philip Davidson. Ça nous donne davantage de crédibilité et ça nous incite à travailler plus fort.»

Enfin un Desjardins!

Si certains lauréats ont ajouté un deuxième, voire un troisième, trophée à leur collection, d'autres ont dû attendre quelques années avant d'en recevoir un. C'est notamment le cas de Marie-Ève Poisson et de Gabrielle Gingras, qui en étaient toutes les deux à leur troisième mise en nomination. Cette fois-là a été la bonne.

Poisson a été choisie athlète féminine de niveau québécois pour ses succès en cyclisme sur route. «J'étais sûre que je n'allais pas l'avoir; je suis vraiment surprise», avouait-elle.

Chez les garçons, ce titre a été décerné à William Labrèche, auteur de deux records provinciaux en athlétisme. «Je ne pensais pas vraiment gagner, admettait-il toutefois. Il y avait dans ma catégorie des compétiteurs qui ont accompli de grandes choses.»

De son côté, Gabrielle Gingras, juge en trampoline a été désignée officiel par excellence. «D'habitude, je ne gagne pas de médailles, j'en donne!, souriait-elle. C'est agréable d'être appréciée dans ma région d'adoption. Je trouve ça incroyable l'appui que nous avons au niveau du sport en Mauricie.»

Soulignons également que Hugo Descheneaux, très ému, a été choisi Athlète par excellence ayant un handicap, et qu'Alexandre Veillette a été nommé Bénévole par excellence pour son travail de relance du programme junior de rugby des Braves de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer