CSSSTR: une étape de plus pour la phase II

Le projet de phase II est entré dans... (PHOTO: STÉPHANE LESSARD)

Agrandir

Le projet de phase II est entré dans le dernier droit avant le début des travaux de construction.

PHOTO: STÉPHANE LESSARD

 

Myriam Bacon
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une étape de plus a été franchie dans le cadre de la phase II du Centre hospitalier régional du Centre de santé et de services sociaux de Trois-Rivières (CSSSTR).

Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, vient en effet d'annoncer que le CSSSTR est maintenant autorisé à entamer les plans et devis nécessaires à la construction de la phase II. Le projet est donc entré dans le dernier droit avant le début des travaux.

La Société immobilière du Québec pourra ainsi, d'ici juin, procéder à l'appel d'offres pour l'embauche d'architectes et de firmes d'ingénieurs.

Le projet est maintenant évalué à 51,5 millions $. Il s'agit d'une augmentation de 3,9 millions $ par rapport à l'évaluation de mai 2010, quand le premier ministre Jean Charest avait annoncé la deuxième phase du redéploiement des services au CH du CSSSTR. Selon les nouvelles données rendues publiques ce matin, les travaux de la phase II impliqueront l'ajout de 11 700 mètres carrés, de quatre unités de soins et de 50 lits. La fin des travaux est prévue pour 2016 et le réaménagement pour 2017.

La phase II, fait suite à la première phase de redéploiement des services entreprise dans le cadre de la fusion des hôpitaux Sainte-Marie et Saint-Joseph. Celle-ci comportait l'ouverture du centre de cancérologie, deux déménagements majeurs et la construction de l'aile J. Évoquée en 2001-2002, la deuxième phase devait coûter 25 millions $. Une nouvelle estimation, en 2008, avait ensuite fixé les coûts à 40 millions $.

Pour faire l'annonce de ce matin, le ministre de la Santé était accompagné de Jean-Denis Allaire, président-directeur général de l'Agence de santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Lucie Letendre, directrice générale du CSSSTR, Julie Boulet, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Mauricie, Danielle St-Amand, députée de Trois-Rivières et Jean-Paul Diamond, député de Maskinongé.

Les détails demain dans Le Nouvelliste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer