Objectif: amasser 450 000 $ pour le cancer

Robert Martin

Robert Martin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Quand on reçoit un diagnostic de cancer, il faut parfois voyager pour recevoir ses traitements dans un centre de radio-oncologie. La Fondation québécoise du cancer peut alors intervenir en permettant aux patients, qui doivent subir des traitements, de leur éviter des déplacements depuis leur domicile en logeant à proximité d'un pareil centre.

Cette fondation soutient au quotidien les personnes qui doivent recevoir des traitements en leur offrant des milieux de vie et des services répondant à des besoins concrets. Il y a cinq Centres régionaux et hôtelleries du genre au Québec, dont un à Trois-Rivières en annexe au Centre hospitalier régional de Trois-Rivières (CHRTR).

On y compte 24 lits, pour un nombre de résidants de 286 et 3482 nuitées annuellement.

Hier, à l'Hôtellerie de Trois-Rivières on procédait au lancement de cette campagne annuelle sous la présidence de Denis Gamache, directeur général, Centre financier aux entreprises Desjardins de Trois-Rivières, et la co-présidence du docteur François Vincent, radio-oncologue au CHRTR. L'objectif est de recueillir 30 000 $ auprès des gens d'affaires d'ici l'automne prochain; de 450 000 $ pour l'ensemble de la région Mauricie/Centre-du-Québec/Lanaudière et de 4,5 millions de dollars pour tout le Québec.

«Quand il est question de cancer, on parle surtout de la maladie elle-même et de la recherche et peu des gens qui en sont atteints. C'est pourquoi j'ai fait de cette campagne ma cause. Nous avons aussi la responsabilité d'appuyer les patients et notre hôtellerie régionale nous permet de supporter ces gens et de leur éviter le stress des voyages entre la maison et un centre de radio-oncologie pour y subir des traitements», a confié M. Gamache.

«Recevoir des gens dans un centre du genre c'est très important, surtout quand un patient doit subir des traitements cinq fois semaine sur une période variant entre quatre et huit semaines. On peut ainsi, non seulement enlever du stress aux patients, mais aussi supporter les membres de ces familles qui ont une lourde responsabilité à porter en appui à ces patients», ajoutait le docteur Vincent.

Les gens qui reçoivent ces patients sont aussi habiletés à écouter attentivement ces patients qui y trouvent beaucoup de réconfort, soutient François Vincent.

Ovila Bourassa, de Saint-Élie-de-Caxton, est l'une ces personnes qui ont pu profiter de l'accueil des intervenants de l'Hôtellerie de Trois-Rivières. «J'ai passé deux mois ici. J'y ai trouvé une atmosphère chaleureuse et beaucoup de respect et un support qui m'ont aidé à passer cette période au cours de laquelle j'ai pu oublier ce stress qui aurait pu m'être néfaste», a-t-il dit.

C'est la directrice de l'Hôtellerie de Trois-Rivières qui a eu le mot de la fin. «Ce genre de témoignage, que vient de nous livrer M. Bourassa, est pour nous une incitation et un encouragement à persévérer dans notre aide que nous apportons à ces patients», a-t-elle dit.

Pour soutenir ceux et celles qui mènent actuellement un combat contre le cancer, vous pouvez dès maintenant faire un don en ligne au www.fqc.qc.ca ou communiquer avec la Fondation québécoise du cancer au 819 693-4242.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer