Nomination de Blanchet: les acteurs régionaux sont satisfaits

Le maire Yves Lévesque accueille positivement la nomination... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Le maire Yves Lévesque accueille positivement la nomination d'Yves-François Blanchet à l'Environnement.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

(Trois-Rivières) La nomination d'Yves-François Blanchet à titre de ministre de l'Environnement, du Développement durable et des Parcs est généralement bien accueillie par les acteurs régionaux.

La promotion obtenue par le responsable des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec répond à la demande de plusieurs élus et intervenants qui réclamaient que la première ministre Pauline Marois nomme un ministre dans la région.

La députée de Champlain, Noëlla Champagne, s'est notamment dite heureuse pour son collègue péquiste. Celle que plusieurs auraient aimé voir assise à la table du conseil des ministres qualifie cette nomination de bonne nouvelle. À la lumière de ses propos, elle ne semble plus amère d'avoir été écartée par sa chef.

«Il faut à un moment donné passer à autre chose et arrêter d'avoir des attentes inutiles alors que notre objectif est de faire en sorte que notre région ne soit jamais perdante», dit-elle.

Ayant martelé pendant un bon moment que Trois-Rivières et la Mauricie méritaient un ministre, le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, accueille positivement ce changement.

«Depuis que le gouvernement est au pouvoir, Yves-François Blanchet est quelqu'un qui s'est fait voir. Il est un homme combatif. On a beau avoir des projets de valeur, ça prend quelqu'un au conseil des ministres qui est en mesure de les défendre. Je pense que lorsque M. Blanchet est convaincu, il est capable d'aller à la guerre», indique le maire Lévesque.

Même son de cloche du côté de la mairesse de Bécancour, Gaétane Désilets.

«Je souhaite qu'il se serve de sa vigueur et de sa fougue pour défendre les intérêts de notre région. Avec ses nouvelles responsabilités et celles qu'il avait déjà, il jouera un rôle déterminant dans les dossiers chauds touchant Bécancour», soutient la mairesse.

De son côté, le président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, Patrick Charlebois, ne croit pas que le fait que M. Blanchet soit maintenant ministre changera la donne.

«Pour nous, c'est bonnet blanc, blanc bonnet. Mme Marois avait encore une fois une opportunité de nommer quelqu'un de la Mauricie et malheureusement, elle ne l'a pas saisie. Cependant, j'ai eu l'opportunité de travailler avec M. Blanchet au cours des deux derniers mois et je reconnais ses compétences ainsi que sa remarquable disponibilité pour la Mauricie», déclare M. Charlebois.

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec, Jean-Denis Girard, se réjouit pour sa part «d'avoir un ministre dans la région» en la personne du député Yves-François Blanchet.

«On espère qu'il sera réceptif et prêt à discuter, qu'il aura un discours d'ouverture et qu'il sera attentif aux préoccupations des gens après des discussions animées autour de Gentilly-2», a-t-il fait savoir.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer