Toponymie sur demande

Le changement de nom de l'avenue des Draveurs... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le changement de nom de l'avenue des Draveurs en avenue Henri-Audet est une aberration.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Francoeur
Le Nouvelliste

On savait que la toponymie à Trois-Rivières, c'est devenu complètement n'importe quoi. Mais on ne savait pas encore que la Ville était prête à sacrifier son histoire au profit d'un corporatisme et d'un opportunisme de mauvais goût. Le changement de nom de l'avenue des Draveurs en avenue Henri-Audet est une aberration.

Mettons d'abord une chose au clair: il n'est pas question ici de diminuer la valeur du personnage ou de remettre en question le rôle et l'importance de Cogeco dans l'économie de la région. L'entreprise est bel et bien un fleuron et s'est toujours comportée en citoyen corporatif exemplaire à Trois-Rivières et dans les marchés qu'elle dessert. Henri Audet est certainement un visionnaire et un bâtisseur.

Mais est-ce qu'il est légitime d'acquiescer à une demande de la compagnie pour que le nom de son fondateur vienne remplacer un nom particulièrement significatif donné à une artère importante dans le développement de Trois-Rivières? Non. 

En agissant ainsi, la Ville se comporte comme une pute qui offre ses charmes à qui les veut bien. Pour de l'argent, pour des flagorneries intéressées, pour des échanges de bons procédés. Toutes les raisons sont bonnes pour plaire à ceux qui donnent des sous.

Le problème, c'est qu'en commanditant l'Amphithéâtre suffisamment pour que son nom y soit associé, Cogeco profite déjà d'une faveur de la Ville et de sa Corporation des événements. Permettre d'associer un nom à un bâtiment aussi prestigieux qu'un amphithéâtre ou un stade, c'est déjà considérable. 

Il est légitime que la famille Audet veuille rendre hommage au fondateur de Cogeco. Mais la compagnie n'a-t-elle pas poussé un peu fort pour demander à la Ville de donner le nom d'Henri Audet à l'avenue des Draveurs?

N'y a-t-il pas eu un peu de gourmandise corporative? Le nom d'Henri Audet est déjà donné au grand hall de l'Amphithéâtre, qui porte déjà le nom de Cogeco... La prochaine étape sera-t-elle de demander le changement de nom du fleuve à proximité?

Il aurait été certainement plus approprié, pour la Ville, de répondre favorablement à la demande d'attribution du nom mais en optant pour une autre artère, par exemple dans les nouveaux développements industriels ou commerciaux. Au pire, on aurait même pu rebaptiser le boulevard Saint-Jean parce que c'est là que se trouvent les installations de la compagnie.

Un peu comme on l'avait fait avec le boulevard Gene-H.-Kruger. On aurait pu aussi honorer la mémoire d'Henri Audet plutôt que celle «des Bannières», «des Vitrines» ou «de la Bravoure» dans le District 55.

Dans le cas de l'avenue des Draveurs, il faut savoir que c'est un nom qui dormait depuis longtemps dans les fichiers de suggestions toponymiques à Trois-Rivières. Le comité de toponymie - dont la disparition est une tragédie, on voit maintenant pourquoi - attendait d'avoir une rue ou un endroit significatif pour honorer ces travailleurs qui ont singulièrement marqué l'histoire de la ville. 

Il y a dix ans, alors que le parc industriel des Carrefours était encore en majeure partie sur papier, on prévoyait donner le nom «boulevard des Draveurs» à ce qui est aujourd'hui le boulevard L.-P.-Normand.

Mais plus on progressait dans le développement de Trois-Rivières sur Saint-Laurent, il est soudainement apparu beaucoup plus approprié de rendre hommage aux draveurs sur un site qui, justement, porte ce passé. Et avec Boréalis à proximité, cela allait de soi. Même si, au fond, ce n'est que le prolongement du boulevard des Chenaux...

Que restera-t-il de ce nom prestigieux et historiquement chargé? Une petite allée de 150 mètres qui relie la future avenue Henri-Audet au stationnement de Boréalis. Avec une seule adresse dessus. Les draveurs viennent de piquer une méchante débarque dans notre toponymie.

Qu'est devenue la «ville d'histoire et de culture» que Trois-Rivières se targuait d'être?

Ça fait pitié.




À lire aussi

  • Rue Henri-Audet: l'entreprise Cogeco honorée

    Affaires

    Rue Henri-Audet: l'entreprise Cogeco honorée

    L'entreprise Cogeco se voit honorée par la décision unanime du conseil municipal de Trois-Rivières de nommer une rue d'après son fondateur Henri... »

  • <em>Rue des Draveurs, rue des travailleurs anonymes</em>

    Opinions

    Rue des Draveurs, rue des travailleurs anonymes

    L'auteur, Jean Roy, est historien et président de la Société d'histoire de Cap-de-la-Madeleine. »

  • <em>Plus qu'un simple changement de nom de rue!</em>

    Opinions

    Plus qu'un simple changement de nom de rue!

    Le 21 février dernier, on apprend que le maire a décidé de remplacer le nom de l'avenue des Draveurs par celui du fondateur de Cogeco, Henri Audet. »

  • <em>La grande classe</em>

    Éditorial

    La grande classe

    C'est une bien sage décision que vient de prendre la Ville de Trois-Rivières, après des discussions avec des représentants de Cogeco. L'avenue des... »

  • <em>Une suggestion toponymique</em>

    Opinions

    Une suggestion toponymique

    Tous les dossiers de toponymie soulèvent les critiques, c'est bien connu. Ça touche les gens de façon très viscérale dès qu'on parle de leurs... »

  • Le comité de toponymie revivra

    Trois-Rivières

    Le comité de toponymie revivra

    Trois-Rivières aura de nouveau un comité de toponymie. Le conseil municipal de Trois-Rivières a voté en faveur, lundi soir, d'une résolution... »

  • <em>Le comité qu'il fallait reconstituer</em><strong></strong>

    Éditorial

    Le comité qu'il fallait reconstituer

    Ainsi donc, le maire Yves Lévesque minimise la reconstitution du comité de toponymie à Trois-Rivières parce que, dit-il, ce comité était «en... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer