Quand ça regarde bien...

Le Centre fiscal de Shawinigan.... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Centre fiscal de Shawinigan.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Francoeur
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les propos de la ministre du Revenu national quant à l'avenir du centre fiscal pouvaient sonner rassurants, mercredi à Shawinigan.

Diane Lebouthillier a constaté la vétusté du bâtiment et a ouvert la porte à une intervention du gouvernement fédéral. Elle a qualifié les installations shawiniganaises de «pilier» pour l'Agence du revenu et a subtilement indiqué qu'elle était une femme de région, demandant aux journalistes par la suite d'en tirer leurs propres conclusions, un sourire en coin.

Un peu plus et on avait la date exacte du début des travaux de rénovations.

Et même si rien n'est encore confirmé, c'est non seulement les employés du centre fiscal mais aussi tout le milieu shawiniganais qui ont pu pousser un soupir de soulagement.

Parce que le député libéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, a pris soin de laisser échapper les mots «Ça regarde bien». Et la dernière fois que François-Philippe Champagne a publiquement dit que ça regardait bien, c'était en parlant de l'aide du fédéral dans le dossier de la pyrrhotite, dans les semaines qui ont précédé la présentation du budget de celui dont il est l'adjoint parlementaire, Bill Morneau.

Le fédéral, on s'en souvient, avait réservé une enveloppe de 30 millions $ sur trois ans pour les victimes de la pyrrhotite. On dira après coup ce qu'on voudra sur le caractère relativement modeste de cette aide ou sur son caractère ponctuel, mais il reste que le gouvernement Trudeau a tenu parole. Avant eux, les conservateurs de Stephen Harper avaient toujours fermé la porte à une aide du fédéral.

Alors si on se fie au «Ça regarde bien» du député Champagne, tous les espoirs sont permis pour le centre fiscal.

Ce n'était pas un hasard si le député, alors qu'il n'était encore que candidat, avait choisi l'imposant bâtiment du secteur Shawinigan-Sud comme décor pour l'annonce de l'appui de l'ex-premier ministre Jean Chrétien. C'était le 5 octobre 2015. Il avait alors formulé deux promesses: un gouvernement libéral allait non seulement maintenir les précieux emplois du centre fiscal à Shawinigan, mais il allait aussi investir «des dizaines de millions» de dollars pour rafraîchir l'immeuble. Difficile d'être plus clair.

Il n'est pas rare que des promesses électorales n'ont jamais de suites. Mais la présence de la ministre Lebouthillier mercredi à Shawinigan, tant au centre fiscal que devant la Chambre de commerce et d'industrie, semble ouvrir la porte au contraire. Chose certaine, il faudra talonner les élus fédéraux pour s'assurer que les promesses et les visites de courtoisie se transforment bel et bien en travaux majeurs.

Le centre fiscal, c'est 1300 emplois en période de pointe. C'est surtout 600 employés permanents et une masse salariale de 52 millions $ annuellement. La région ne peut pas se permettre de perdre cet employeur majeur.

Mais entre «vouloir» conserver des emplois à Shawinigan et «prendre les moyens pour le faire», il y a une marge. Une marge de cinquante ou soixante millions de dollars. Ce serait le coût estimé des rénovations nécessaires pour remettre cet immeuble aux normes. En 2017, cela fera quarante ans que le chantier du «centre des données fiscales» s'est mis en branle au bout de la 12e Avenue.

Le complexe a changé de nom depuis, tout comme l'artère sur laquelle il se trouve. On devine aussi qu'au fil des ans, les mandats confiés aux employés de Shawinigan ont changé. Mais les installations sont toujours là, aussi bien leur redonner un peu de lustre.

Il faut bien donner raison à Jean Chrétien qui, en octobre dernier, disait: «On n'a pas bâti ça pour rien!», en parlant du centre fiscal.

Reste à voir si, dans vingt ou trente ans, on entendra François-Philippe Champagne dire: «On n'a pas rénové ça pour rien!».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer