Et les Forges?

Le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice.... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Francoeur
Le Nouvelliste

Voilà une bonne nouvelle qui en cache peut-être une moins bonne. Le gouvernement du Canada annonçait mercredi un investissement de 15,4 millions $ pour améliorer les infrastructures du parc national de la Mauricie.

Ici, on ne peut qu'applaudir. Mais on aurait pu espérer une annonce de financement pour le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice, l'autre institution sous la responsabilité de Parcs Canada dans la région. Là, on ne peut que déplorer.

Depuis quelques mois, des représentants du gouvernement libéral procèdent à des annonces un peu partout au pays pour des projets de rénovation ou d'amélioration des infrastructures dans les parcs nationaux ou les lieux historiques nationaux. Les conservateurs, avant eux, avaient été particulièrement chiches pour ces institutions.

Le budget fédéral de mars dernier venait donner une lueur d'espoir aux parcs et aux lieux historiques, avec des investissements annoncés de plusieurs millions dans les infrastructures, mais aussi dans les projets de développement ou de mise en valeur.

On se doutait bien que le gouvernement fédéral veut améliorer le coup d'oeil des parcs et des lieux historiques nationaux - probablement deux de ses plus belles vitrines -, surtout à la veille du 150e anniversaire de la Confédération.

Ottawa a déjà annoncé qu'en 2017, l'accès aux parcs nationaux et aux lieux historiques nationaux allait être gratuit. Il apparaît donc important de donner au moins l'impression que ces lieux sont bien entretenus.

Le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice, dont l'état lamentable a maintes fois été souligné au cours des dernières années, mériterait un peu d'amour. Il y a bien eu réfection de la toiture et remplacement des fenêtres de la maison l'an passé, mais c'est tout. On a coupé dans les budgets d'animation et d'entretien et ça paraît.

Pourtant, en désignant les Forges comme lieu historique national, en 1919, le gouvernement fédéral posait un geste de pérennité, qui en principe devait lier les gouvernements canadiens pour les années à venir. On devrait d'ailleurs commencer à penser au centenaire de cette désignation.

Ailleurs au pays, le gouvernement a récemment procédé à des annonces conjointes pour des parcs et pour des lieux historiques. En juillet, on a annoncé 32 millions $ pour le parc Forillon, en Gaspésie, mais on a aussi annoncé une enveloppe de 1,2 million $ pour le lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche.

Dans le cadre d'une autre opération de visibilité, on a annoncé une enveloppe totale de 66 millions $ pour les institutions du Cap-Breton, comprenant le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton et les lieux historiques nationaux de la Forteresse-de-Louisbourg et d'Alexander-Graham-Bell.

Au Yukon, on a jumelé les annonces totalisant 9,9 millions $ pour le parc national de Kluane et le lieu historique national du Complexe-Historique-de-Dawson.

À l'Île-du-Prince-Édouard aussi, avec 23 millions $ pour le parc national et pour le lieu historique national du Cavendish-de-Lucy-Maud-Montgomery.

Il était donc étonnant de ne pas voir d'enveloppe pour les Forges avec l'annonce concernant le parc national.

Cette dernière, par ailleurs, est totalement justifiée. Le parc aura cinquante ans en 2020 et plusieurs de ses infrastructures avaient besoin de rénovations, surtout compte tenu de la hausse constante de la fréquentation qu'on y observe.

Maintenant, si on pouvait avoir une sensibilité comparable pour les Forges, on pourrait aussi espérer retrouver un achalandage semblable à ce qu'il a déjà été, soit six ou sept fois plus élevé que ces années-ci.

Une annonce pour les Forges, compte tenu du modèle de jumelages d'annonces développé par Parcs Canada ces derniers mois, aurait été une belle occasion de ne pas laisser planer un doute quant au caractère politique de ces annonces.

Parce que dans le contexte actuel, il serait facile de penser que s'il n'y a pas d'enveloppe pour le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice, c'est parce que celui-ci est situé dans la circonscription de Trois-Rivières, qui n'a pas voté libéral aux dernières élections...

Partager

À lire aussi

  • Investissement de 15 millions $ au parc national de la Mauricie

    Actualités

    Investissement de 15 millions $ au parc national de la Mauricie

    À l'aube des fêtes du 150e du Canada l'an prochain où il ouvrira ses portes gratuitement et de son propre 50e anniversaire en 2020, le parc national... »

  • <em>Et les Forges?</em>

    Éditorial

    Et les Forges?

    Voilà une bonne nouvelle qui en cache peut-être une moins bonne. Le gouvernement du Canada annonçait mercredi un investissement de 15,4 millions $... »

  • Opinions

    Les Forges ont besoin d'attention

    En réaction à l'éditorial de Martin Francoeur intitulé «Et les Forges?», publié dans notre édition du 18 août dernier. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer