La force tranquille

Le maire de Nicolet, Alain Drouin, a pris... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de Nicolet, Alain Drouin, a pris un peu tout le monde par surprise, mardi, en annonçant qu'il quittait ses fonctions pour des raisons de santé.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Francoeur
Le Nouvelliste

Le maire de Nicolet, Alain Drouin, a pris un peu tout le monde par surprise, mardi, en annonçant qu'il quittait ses fonctions pour des raisons de santé.

Le monde politique régional perd ainsi un acteur aussi discret qu'efficace, un homme totalement dévoué au développement et à la saine gestion de sa Ville.

Il n'était pas un politicien bouillant. Il analysait beaucoup. Il lui arrivait aussi de philosopher. En parlant beaucoup, diront certains. Mais c'était toujours dans l'angle de la réflexion.

Il avait son franc-parler, mais ne faisait pas de sorties intempestives. Il était une force tranquille dans le monde municipal. Un politicien respecté de ses pairs, mais surtout de ses citoyens.

On savait qu'Alain Drouin ne s'était pas encore complètement remis des ennuis de santé qui l'ont frappé au cours des dernières années. Mais chaque fois que quelqu'un lui posait la question à savoir s'il allait devoir se retirer prématurément ou ne pas solliciter de nouveau mandat, il avait toujours la même réponse: «Je n'ai pas d'annonce à faire pour le moment».

Mardi, il a fait son annonce. Sa santé l'a rappelé à l'ordre ou l'a mis devant le fait accompli.

Alain Drouin quitte ses fonctions avant le délai de douze mois précédant l'élection générale de 2017, ce qui implique la tenue d'une élection complémentaire à la mairie.

S'il avait quitté en novembre ou après, un conseiller municipal aurait pu assurer l'intérim jusqu'à l'élection. Les mauvaises langues diront que s'il avait attendu encore un peu, il aurait pu faire réaliser des économies à la Ville.

C'est bien mal connaître Alain Drouin. L'homme ne quitte pas la politique pour le plaisir de forcer le déclenchement d'une partielle. Il rend les armes et décide de penser un peu à lui. Il avait déjà étiré l'élastique de sa santé au maximum.

En 2008, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate. Il y a trois ans, il a souffert d'une hémorragie vésicale, en plus de devoir subir une dilatation coronaire pour certaines artères bloquées. En janvier dernier, on a dû lui remplacer la valve aortique.

On peut comprendre que l'homme a besoin de repos. La fonction de maire, même pour une ville comme Nicolet, est exigeante et requiert une large disponibilité. Le principal intéressé juge qu'il n'a pas l'énergie nécessaire pour continuer; quiconque oserait l'en blâmer serait certainement mal avisé.

Après presque onze ans à la mairie, Alain Drouin laisse une ville en santé. Nicolet, c'est le compromis parfait entre les milieux rural et urbain. Pas étonnant, donc, de voir le secteur résidentiel s'y développer à vitesse enviable.

C'est d'ailleurs ce qui aura principalement caractérisé son passage à la mairie: un travail constant, avec l'équipe municipale, pour le développement de la ville, que ce soit sur le plan résidentiel, commercial, industriel ou touristique.

Sous sa gouverne, on a aussi vu une ville mettre à niveau certaines de ses infrastructures, comme l'hôtel de ville ou la bibliothèque.

On peut aussi dire sans se tromper que pendant les années Drouin, on a vu naître à Nicolet une fierté accrue chez ses citoyens, un sentiment d'appartenance plus fort. C'était particulièrement perceptible lors du tournage - et de la diffusion - de La petite séduction, au printemps dernier.

L'homme aura aussi laissé un legs qui aurait pu devenir une controverse. En mai dernier, sous son initiative, il a initié un processus par lequel le salaire du maire allait être augmenté de 32,5 %, passant de 37 729 $ à 50 000 $.

Il disait vouloir le faire pour rendre la fonction plus attrayante, pour convaincre des personnes ayant déjà un emploi de servir la communauté, si tel est leur désir, sans se heurter à des considérations strictement financières.

Avec le recul, on comprend très bien qu'il ne faisait pas ça pour lui.

C'est tout à son honneur.

Partager

À lire aussi

  • Le maire de Nicolet Alain Drouin démissionne

    Centre-du-Québec

    Le maire de Nicolet Alain Drouin démissionne

    Coup de théâtre, mardi, à l'hôtel de ville fraîchement rénové de Nicolet. Le maire Alain Drouin y a annoncé sa démission effective le jour même pour... »

  • <em>Un hommage à Alain Drouin</em>

    Opinions

    Un hommage à Alain Drouin

    L'auteur, Donald Martel, est député de Nicolet-Bécancour à l'Assemblée nationale. »

  • «Il aurait été élu à vie»

    Actualités

    «Il aurait été élu à vie»

    En annonçant sa décision de se retirer de la vie politique, le maire de Nicolet, Alain Drouin, s'est attiré un concert d'éloges de la part du milieu. »

  • <em>La force tranquille</em>

    Éditorial

    La force tranquille

    Le maire de Nicolet, Alain Drouin, a pris un peu tout le monde par surprise, mardi, en annonçant qu'il quittait ses fonctions pour des raisons de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer