Ça commence à presser

Yves Lévesque... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Yves Lévesque

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Francoeur
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Refaire l'entrée principale de la ville est une bonne idée. Mais aussi et surtout une vieille idée. Il serait grand temps que Trois-Rivières s'y mette sérieusement.

Au cours des dernières semaines, le dossier de la réfection de l'entrée de la ville dans l'environnement des cinq coins a refait surface comme il le fait périodiquement depuis une vingtaine d'années. Les terrains laissés vacants par l'incendie de plusieurs immeubles, entre les rues Saint-Georges et des Forges, près de l'intersection de la rue Bellefeuille, semblent avoir rappelé aux autorités municipales qu'il y avait depuis longtemps un projet sur la table.

Ce n'est pas d'hier que la Ville veut trouver un moyen d'éviter que l'accès au centre-ville, pour quelqu'un qui arrive de l'autoroute 40, se fasse par la rue Saint-Roch comme c'est le cas actuellement. La rue Saint-Roch, c'est laid. C'est aux antipodes de ce qu'offre le centre-ville dans sa portion plus touristique ou plus fréquentée: la rue des Forges, le parc portuaire, le Vieux-Trois-Rivières, le parc Champlain, la place du Flambeau. La rue Saint-Roch doit redevenir une petite rue résidentielle de quartier et non la principale voie d'accès au centre-ville.

En 2008, le maire Yves Lévesque indiquait que le vaste projet de réaménagement des cinq coins était sur la glace tant qu'on ne savait pas ce qu'il allait arriver avec le projet de reconversion de l'édifice Lampron. Il avait tout de même déclaré: «On a hâte que ça se fasse. Notre règlement pour refaire l'entrée de la ville est prêt, mais on attend de voir ce qui va arriver avec le projet».

C'était il y a huit ans. Et il y a maintenant plusieurs années que l'édifice Lampron a une nouvelle vie, qu'il a fière allure et que son propriétaire contribue largement à l'embellissement de cette entrée de la ville.

Mais la Ville, à part quelques beurrées d'asphalte ici et là, n'a pas vraiment bougé dans le secteur. Les bordures du terre-plein au milieu de la rue Bellefeuille sont rongées, les nids-de-poule sont fréquents et nombreux. Et depuis qu'un stationnement a été aménagé du côté sud de la rue Bellefeuille, on n'aménage même plus de mosaïque florale.

Il y a quelques années, la Société de développement commercial (SDC) de Trois-Rivières avait planché sur un projet de marché public fort intéressant. Et un des scénarios qu'on privilégiait était de l'implanter à l'entrée de la ville, dans un style architectural qui pourrait s'amalgamer avec l'édifice Lampron. On a aussi déjà évoqué l'idée d'installer un bureau d'information touristique à cette même entrée urbaine.

Ce sont là des pistes intéressantes, bien plus qu'un simple réaménagement des voies de circulation dans le secteur. Il y a longtemps qu'on souhaite pas seulement une opération cosmétique, mais une transformation complète du secteur essentiellement formé de la rue Bellefeuille et de ses intersections avec les rues des Forges, Saint-Georges et Saint-Roch.

La Ville vient de créer un comité pour se pencher sur l'avenir des «cinq coins». Il aurait pour mandat d'élaborer des pistes de réflexion pour améliorer l'entrée du centre-ville. C'est comme si rien n'avait déjà été fait! Ce n'est plus de pistes de réflexion dont on a besoin mais de pistes d'action.

Trois-Rivières doit aussi arrêter de laisser dans le flou les propriétaires résidentiels et commerciaux du secteur, qui ont vu la Ville procéder à quelques acquisitions au fil des ans mais qui ne savent toujours pas ce qu'il adviendra de leur propriété. On doit arrêter de repousser le projet de réaménagement et plutôt le placer dans la liste des priorités en ce qui a trait aux aménagements urbains.

Il est temps, en fait, que les touristes qui arrivent à Trois-Rivières en automobile ou en autobus aient un coup d'oeil tout aussi agréable que celui qui s'offre à ceux qui débarquent des bateaux de croisière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer