Amphithéâtre: il faut des lettres!

L'Amphithéâtre Cogeco... (Andréanne Lemire)

Agrandir

L'Amphithéâtre Cogeco

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphan Frappier
Stéphan Frappier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le succès de l'Amphithéâtre Cogeco a été pratiquement instantané. Il faut dire que la présence du Cirque du Soleil pour les cinq premières années d'activités vient grandement faciliter la vie de la direction de la Corporation des événements. Les défis à relever restent néanmoins nombreux et, parmi ceux-ci, les dirigeants devront trouver rapidement des façons de vendre l'impressionnant lieu de diffusion sur la scène nationale et internationale.

Mises au rancart durant le processus de construction pour des raisons budgétaires, les lettres monumentales doivent rapidement être réintégrées au projet pour justement exporter l'image de cette impressionnante infrastructure culturelle. Le nom «Trois-Rivières» installé côté fleuve donnerait à l'Amphithéâtre Cogeco un potentiel de visibilité incroyable et pourrait même devenir un intéressant moyen de financement via la vente de produits promotionnels.

La patience aura finalement été bénéfique dans ce dossier. On ne peut pas vraiment dire que l'idée initiale de l'architecte Paul Laurendeau, qui proposait les lettres «3RVSSL» (pour Trois-Rivières sur Saint-Laurent), était géniale. Les gens auraient passer plus de temps à essayer de décoder le message qu'à admirer un site clairement défini sur le plan géographique. L'idée qui est venue par la suite d'offrir ces «lettres» à un commanditaire n'était pas plus transcendante et aurait pu déboucher sur une irritante instabilité administrative. Ce qui n'est pas souhaitable quand on veut mettre en place une image de marque. Bref, il fallait un nom qui allait résister au temps et qui allait être immédiatement significatif pour le public. Il fallait «Trois-Rivières»!

Le maire Yves Lévesque et l'architecte Paul Laurendeau ont déjà signifié leur intention d'installer ces lettres monumentales dès le printemps prochain. Voilà une excellente nouvelle. Pourrait suivre une vaste campagne qui met en évidence ce site vraiment unique au Canada. Des cartes postales, des chandails, des posters, etc. Toute une panoplie d'articles promotionnels pourraient être réalisés à partir de cette nouvelle image de marque. Des articles qui pourraient rapidement faire le tour de la planète et devenir un point de référence touristique à la fois incontournable et symbolique. Côté publicité, le visuel de l'Amphithéâtre Cogeco avec les lettres «Trois-Rivières» aurait un immense potentiel, que ce soit dans les publicités de médias traditionnels que sur les réseaux sociaux.

Il en coûterait environ 200 000 $ pour ériger ces lettres monumentales qui seraient faites en bois. Il s'agit d'un important investissement, mais ces quelques centaines de milliers de dollars provoqueraient d'inestimables retombées dans le monde entier. Bref, cet investissement serait rapidement rentabilisé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer