Tricoter: 399 $

Gens des alentours de Shawinigan, apprendre à tricoter... (Viktor Pravdica, 123rf)

Agrandir

Gens des alentours de Shawinigan, apprendre à tricoter par le biais du Service des loisirs de Shawinigan vous coûtera 399 $.

Viktor Pravdica, 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ginette Gagnon
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Gens des alentours de Shawinigan, attachez vos tuques avec de la broche. À compter du 1er janvier, apprendre à tricoter par le biais du Service des loisirs de Shawinigan vous coûtera 399 $. Fréquenter la bibliothèque: 178 $. S'inscrire au programme d'activités aquatiques réservé aux 40 ans et plus: 1542 $. Jouer au badminton: 363 $. Un cours d'anglais: 347 $. Patiner: 200 $ pour un billet de saison. Aussi bien dire, restez chez vous.

L'offensive de la Ville de Shawinigan est carrément malhabile. On dirait une déclaration de guerre. Si le maire Angers voulait améliorer le bon voisinage, c'est fichu. Le maire devrait pourtant bien savoir qu'on n'attire pas les mouches avec du vinaigre. 

 La Ville de Shawinigan a déjà annoncé qu'elle voulait revoir sa politique de tarification des services supralocaux parce qu'elle estime que ses concitoyens, par le biais de leurs taxes, financent une trop large part de certains services dont profitent les citoyens des municipalités autour à moindre frais.

Il y a une logique qui sous-tend ce raisonnement, mais ce n'est pas une raison pour foncer tête baissée dans un virage aussi autoritaire qu'arrogant. Si changements il doit y avoir, ça doit nécessiter une certaine pédagogie. Et si on décide d'augmenter la grille tarifaire pour les non-résidents, il faut y aller avec modération. Pas avec une matraque.

 Shawinigan estime, selon une étude qu'elle a commandée, que le manque à gagner pour elle représente 476 000 $ par année. C'est beaucoup d'argent et il est normal qu'une Ville se questionne pour voir comment on pourrait en arriver à partager plus équitablement les factures.

Le maire a donc demandé aux municipalités voisines de contribuer à un effort pour réduire cet écart, à défaut de quoi Shawinigan allait facturer directement à chaque usager de l'extérieur le coût qu'elle estime justifié du service en question. Comme les maires ont dit non, Shawinigan a décidé d'appliquer le plan B. 

 Que gagnera à court terme la Ville avec cette stratégie-bidon? Rien du tout. Cette décision ne fera que repousser les non-résidents vers des services ailleurs. Ça n'apportera pas un sou de plus dans les coffres de la Ville. Apprendre à tricoter au Centre Multi-Plus de Trois-Rivières, ça coûte environ 130 $. Laine comprise. Pas 399 $! Même qu'à Notre-Dame-du-Mont-Carmel on commence à se demander si ça ne vaudrait pas la peine de s'engager dans un projet d'aréna maison.

 Aussi légitime que soit la volonté de Shawinigan d'engager un changement de mentalités dans l'offre de services supralocaux, elle vient néanmoins de se tirer bêtement dans le pied.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer