Encourageant pour la région

La mise en valeur de l'économie maritime du... (Olivier Croteau)

Agrandir

La mise en valeur de l'économie maritime du Saint-Laurent sera-t-elle signifiante pour la prospérité et l'avenir du Québec?

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ginette Gagnon
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La mise en valeur de l'économie maritime du Saint-Laurent sera-t-elle signifiante pour la prospérité et l'avenir du Québec? Il faut l'espérer. C'est en tous cas un beau défi qu'a lancé, l'été dernier, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, en donnant le coup d'envoi à sa Stratégie maritime, un vaste chantier d'investissements qui vise à soutenir le développement de projets reliés au tourisme, à la pêche, à l'aquaculture et au cabotage le long du fleuve. Il faut très certainement y voir une belle fenêtre d'opportunités pour les régions riveraines comme la nôtre qui cherchent à diversifier leur économie.

C'est en tous cas la lecture qu'en fait le Mouvement Desjardins qui, dans ses perspectives économiques pour 2016, prévoit que l'économie mauricienne prendra du mieux, grâce notamment aux investissements découlant de la Stratégie maritime.

Côté touristique, justement, l'année 2015 affiche un bilan record en matière d'accueil de croisières internationales; 29 navires ont fait des escales sur le Saint-Laurent, ce qui a représenté un potentiel de près de 374 000 visiteurs. Et Trois-Rivières, qui a commencé à connaître de beaux succès à ce chapitre, veut de plus en plus s'inscrire comme une étape prisée des croisiéristes.

On parle donc d'investissements publics et privés qui pourraient atteindre au Québec 9 milliards $ dans les années à venir. La Stratégie est donc en train de se mettre en place. On a d'abord annoncé il y a quelques semaines à Trois-Rivières que 30 millions $ iraient à des initiatives à caractère touristique. Dimanche, c'est encore à Trois-Rivières qu'on a confirmé qu'une autre tranche de 200 millions $ venait d'être débloquée pour soutenir des projets d'infrastructures maritimes.

Trois-Rivières aura évidement sa part. On sait déjà que la construction d'une gare maritime est assurée. Un projet d'un demi-million qui recevra une subvention de 168 000 $. Quelle sera la part de Trois-Rivières en matière de modernisation d'infrastructures? Dans l'entourage du port de Trois-Rivières, où on est déjà en mode développement, on a des projets plein les cartons et on sera prêts rapidement, dit-on, à en soumettre au gouvernement québécois. Le prolongement des installations du côté ouest figure évidemment au palmarès.

Oui, tout ça est fort encourageant pour l'économie régionale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer