Rosa, une vraie championne, vient de nous quitter...

Rosa Tremblay, qui a donné naissance à 19... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Rosa Tremblay, qui a donné naissance à 19 enfants dont 14 jumeaux et jumelles et qui avait fait l'objet d'un article dans nos pages en 2011 (notre photo), s'est éteinte récemment. Sa fille Guylaine lui rend ici hommage.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Rosa, ma mère qui a frappé l'imaginaire du Québec, et sinon de la planète, avec son exploit digne d'une médaille olympique, nous a quittés à 25 heures de célébrer ses 95 ans.

Petite fille d'Alma, qui devait entrer dans les ordres, ne savait pas qu'un jour le regard d'un certain Paul-Émile allait croiser le sien. Après de courtes fréquentations, ils ont uni leurs destinées le 1er mai 1946.

Un premier couple de jumeaux a vu le jour le 18 février 1947. Cela ne s'arrête pas là. Six autres couples de jumeaux et cinq enfants seuls ont vu le jour jusqu'en 1961. Cela a paru dans le Livre des records Guinness des éditions de 1979 à 1989.

L'hymne national du «Ô Canada» a dû jouer souvent dans sa vie car ma mère était championne toutes disciplines confondues dans le décathlon des tâches ménagères. Voici les médailles qu'elle a remportées dans plusieurs disciplines.

Il y a le lancer du javelot aux olympiques, mais ma mère, elle, excellait dans le lancer du linge à laver au bas de l'escalier. Une petite brassée de pâle, une petite brassée de couleurs. Que la tordeuse à linge en a vu passer du coton, surtout des couches alors qu'elle a déjà eu sept bébés aux couches en même temps. Médaille d'or assurée!

Greg Joy a gagné la médaille d'argent au saut en hauteur en 1976. Ma mère, elle, a gagné la médaille du saut de nuits pendant plusieurs années de suite lorsqu'elle devait prendre soin d'un de ses marmots malade ou de refaire le budget afin de s'assurer que tout son monde mangerait à sa faim.

Elle était imbattable au 100 mètres de la corde à linge. Tout ce beau linge bien enligné qui séchait dehors. Comme cela sentait le propre. En parlant de propre, ma mère a remporté la médaille d'or au saut à la corde de la balayeuse. Son set de salon, où il était interdit de s'asseoir, a été usé avec la balayeuse qui s'y est frotté plus que nos petits postérieurs.

Mais vous auriez dû la voir au sprint. Wow! Là personne ne pouvait la battre. Mettre au monde 19 enfants en 14 ans. Sprint à l'épluchage de pommes de terre, de préparation de tonnes de repas dont sa fameuse tourtière du Lac Saint-Jean servie à tous les dimanches. Sprint pour tresser les cheveux de ses neuf filles, et j'en passe.

J'allais oublier le marathon. Eh oui, le marathon des journées de semaine qui commençaient, pour elle, bien avant que le coq n'ait eu le temps de chanter. Préparation des lunchs avec une tranche de jambon mince dans chacun, faire de la soupe et du dessert chaque midi et chaque soir, prendre le temps de nous bercer, et j'en passe.

Mais par-dessus tout, elle était imbattable dans la nage. Nager dans le bonheur avec son bien-aimé et ses enfants était tout ce qui comptait pour elle. À la résidence Duplessis où ils ont vécu pendant plus de 10 ans, on les appelait «Les amoureux». Petits baisers sur la joue ici, petites tapes sur le postérieur par là. Leur façon de démontrer leur amour était belle à voir. 

Tu n'as peut-être pas gagné de vraies médailles dans ta longue vie mais je suis certaine que mes frères et soeurs seront d'accord avec moi pour dire que tu es la championne des mamans dans nos coeurs. Nous t'aimons tous très fort, autant que nous sommes, et tu nous manques déjà. 

Ta p'tite dernière, Guylaine 

Guylaine Tremblay

Montréal




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer