Le temps du changementest venu: une ville pour tous!

Jean-Francois Aubin... (Olivier Croteau)

Agrandir

Jean-Francois Aubin

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'auteur, Jean-François Aubin, est candidat à la mairie de Trois-Rivières.

La fête du Travail symbolise en quelque sorte la fin de l'été. Dans deux mois exactement, soit le 5 novembre, la population de Trois-Rivières aura à choisir un nouveau maire.

Après un règne de 16 ans du maire actuel, il est temps de regarder vers l'avenir et de se donner une nouvelle orientation. Le bilan du maire sortant est mitigé. Il a su bien utiliser la fusion des six villes pour développer certains aspects de notre ville, notamment le tourisme. Par contre, cela s'est souvent réalisé avec peu, voire aucune écoute des citoyens et citoyennes qui soulevaient des questions et des craintes. Il faut avoir assisté à une séance du conseil municipal une fois dans sa vie pour observer cela. Il est grand temps de se donner une nouvelle orientation plus durable parce que le type de développement que prône le maire actuel est éphémère et qu'un jour ou l'autre le réveil sera brutal soit en augmentation de taxes ou en surendettement. Bien sûr, on doit poursuivre le développement de Trois-Rivières, et c'est ce que je propose de faire, mais on doit le faire intelligemment, en mettant de côté les projets trop coûteux afin de se concentrer sur les projets concrets, réalistes, près des gens et qui amélioreront la qualité de vie des citoyens et citoyennes.  

L'amélioration de la qualité de vie que je propose passe notamment par des services de qualité (rues, trottoirs, déneigement, etc.), par une préoccupation accrue de l'environnement, par une vie culturelle dynamique et également par la création d'emplois. À ce titre, nous devons travailler en étroite collaboration avec nos institutions d'enseignement telles l'UQTR, le Cégep et le Collège Laflèche afin de créer des mesures facilitantes pour l'accès à l'emploi. Nous devons également être encore plus proches et à l'écoute de nos entrepreneurs locaux. C'est important de continuer à recevoir des investisseurs potentiels avec des offres alléchantes, mais il faut savoir le faire également pour nos entreprises locales!

Je m'adresse particulièrement à vous, citoyens et citoyennes qui avez dans le passé voté pour le maire actuel. Quel que soit le bilan que vous fassiez de ses mandats, on peut dire qu'il a réalisé de bonnes et moins bonnes choses. Mais ce dont je suis certain, 16 ans à la tête d'une ville ça use et il est plus que temps de donner un nouveau souffle et une nouvelle direction à notre ville.

Il faut arrêter de faire des dépenses juste pour la «parure» comme une fontaine/jeux d'eau à 1,8 M$ devant l'amphithéâtre. Il faut plutôt travailler à réconcilier l'ensemble de la population avec cet amphithéâtre qui appartient à tous. On aura beau dire et on aura beau faire, il n'y a pas que le résultat qui compte mais également la façon dont on s'y prend pour y arriver. Une ville n'est pas un royaume et un maire n'est pas un roi. 

Il y a également une tâche importante qui résulte de la fusion des six anciennes villes qui n'est pas encore réglée. Il faut faire en sorte que peu importe où l'on habite, que l'on se sente appartenir à cette grande ville qu'est Trois-Rivières. Pour cela, chaque secteur de la ville doit être pris en compte, de l'Est à l'Ouest, et ne pas avoir l'impression d'avoir été oublié. Il est évident que l'Est de la ville a été laissé pour compte et qu'il faut corriger cette situation.

Cela prend aussi une nouvelle orientation en matière de fiscalité. Savez-vous que nous sommes parmi les plus taxés de la province? Vous rappelez-vous d'une année sans augmentation de taxes? Non, c'est normal car il y en a eu chaque année.

Le 5 novembre, vous n'aurez pas à choisir entre deux personnalités mais bien entre deux orientations pour la ville. Une seule question à se poser: Qu'est-ce qui est le mieux pour ma ville pour les quatre prochaines années à venir? À vous d'y répondre!

Ensemble, donnons-nous une ville à notre image, une ville pour tous!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer