Le racisme et la montée de l'intégrisme, suite et fin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réponse à la lettre d'Éric Cellier intitulée «Le racisme et la montée de l'intégrisme... ou quand on ne voit pas la poutre dans son oeil», publiée dans notre édition du 12 août dernier.

Le racisme et la montée de l'intégrisme. C'était le titre de ma lettre parue le 8 août dernier qui posait la question suivante, à savoir si la montée de l'intégrisme musulman dans le monde et au Québec serait la cause des préoccupations grandissantes au sujet du racisme. M. Cellier a répondu, qualifiant mon argumentation de douteuse et mes raisonnements de sophismes, à savoir de faussetés.

Mon raisonnement était basé sur les prémisses suivantes: l'intégrisme fait peur et la peur mène à la haine et la haine conduit au racisme et le racisme peut parfois engendrer la violence. Cette équation était évidemment habillée.

D'où vient en premier lieu l'intégrisme? Je n'ai pas caché mon inquiétude en soulignant que les Québécois «de souche» vont devenir une minorité à plus ou moins long terme et pourraient être dominés dans leur propre pays. D'autre part, avec une natalité en essor qui favorise les familles nombreuses, et dans l'absence d'un encadrement pour un mieux vivre-ensemble, les revendications des musulmans vont encore prendre de l'ampleur, ce qui augmentera la peur dans la population et chez les employeurs. Car les demandes d'accommodements raisonnables constituent un frein à l'embauche. Bref, toutes ces revendications ne favorisent pas l'intégration et n'ont qu'un but: changer la mentalité des gens du pays pour que la communauté musulmane puisse vivre éventuellement sous les diktats de la charia. Or, qui alimente ces revendications? Allons à la source, soit à la hiérarchie, aux intellectuels qui ont un ascendant sur l'ensemble de la communauté musulmane. On croit que la mosquée est un simple lieu de prière, à l'instar d'une église ou d'un temple, alors que la véritable fonction de la mosquée est de décourager l'intégration des musulmans et qu'elle est une base stratégique pour que soient systématiquement mis en place les instruments de la future islamisation. 

J'ai bien dit aussi que je ne considère pas tous les musulmans comme des fanatiques religieux, mais ceux qui sont endoctrinés par des imams intégristes considèrent les autres croyances comme inférieures, et s'activent pour changer les mentalités et accélérer le mouvement de l'islamisation au Québec.

D'où proviennent l'intégrisme et la radicalisation, source de peur et de haine et donc de racisme? N'est-ce pas, des suites de l'endoctrinement par des imams ou autres agents oeuvrant dans les mosquées et usant du truchement de l'internet? C'est par là, à mon sens, que M. Couillard devrait commencer son enquête, pour extirper le mal à sa source et apaiser le sentiment de peur. Voilà la structure de ma pensée. 

Roger Greiss

Shawinigan




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer