Des excédents indécents

Je vis à Trois-Rivières depuis plusieurs années et... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Je vis à Trois-Rivières depuis plusieurs années et au cours des cinq dernières années, nous avons assisté à une restructuration musclée des affaires des caisses Desjardins.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à l'article intitulé «Desjardins affiche des excédents en hausse», publié dans notre 
édition du 12 août dernier.

Après avoir lu l'article concernant les excédents en hausse de Desjardins, il me vient un constat effrayant. Il est expliqué que la variation vient de leur gestion patrimoine et tout ce que vous voudrez, mais soyons réalistes. Je vis à Trois-Rivières depuis plusieurs années et au cours des cinq dernières années, nous avons assisté à une restructuration musclée des affaires des caisses Desjardins. 

Pour être plus précis, le nombre de caisses ainsi que les services personnalisés ont été grandement réduits; aussi bien dire que les coûts administratifs et de gestion (de bâtiment et de services, d'employés et de guichets) auront été plus que grandement amputés. 

Saviez-vous qu'il n'est plus possible de faire la demande d'un seul chèque dans une caisse (après avoir fait la file pendant de longues minutes entre un vieillard et une maman) mais que ce service est toujours disponible dans une banque? J'écris cela car au secondaire, que j'ai terminé il n'y a pas encore 10 ans, nous avions droit au documentaire sur Alphonse Desjardins, fondateur de la première caisse et du Mouvement Desjardins, qui est aussi l'instigateur de la philosophie des caisses et des principes qui guident la gestion de celles-ci: accessibilité et service à l'individu, quel qu'il soit. Maintenant, les services disparaissent au profit d'excédents indécents en hausse. 

Ce dont je suis certain, c'est que ces caisses ne sont plus ce qu'elles doivent être. Malgré la publicité et l'implication qu'elle se dit avoir auprès de la communauté, les actions concrètes de cette «entreprise» se centrent sur ses coffres et sur l'ego de ses dirigeants. Où est la considération pour les clients âgés? Je suis souvent témoin des conséquences des fermetures de caisses ou des déménagements à plus de 5 kilomètres de certains points de service. Plusieurs personnes âgées viennent à mon dépanneur pour que je leur change leurs rouleaux de petite monnaie... 

Ça en dit long sur l'effritement des services. Ça peut bien donner des «excédents en hausse».

Mikahel Launier

Trois-Rivières




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer