Entendre ou écouter?

Il y avait foule au centre-ville de Trois-Rivières... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Il y avait foule au centre-ville de Trois-Rivières pour le dernier week-end du FestiVoix.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

J'ai assisté  dernièrement à plusieurs spectacles du FestiVoix et, comme à chaque année, je me dis que nous sommes chanceux d'avoir accès à une telle quantité d'artistes talentueux dans un lieu si magnifique.

Malheureusement, de trop nombreuses personnes semblent se rendre sur les sites dans l'unique but de bavarder avec leurs amis. Bien sûr, il est agréable de se retrouver en bonne compagnie par un beau soir d'été pendant que la musique envahit l'espace verdoyant. Mais là, devant, sur la scène, des musiciens, un chanteur, une chanteuse se sont préparés pour offrir une performance de qualité. Pourquoi ne pas simplement écouter?

Il ne s'agit pas d'un fond sonore qui agrémente la discussion ou la partie de dés - car j'ai vu des femmes jouer aux dés, dos à la scène, pendant un spectacle!  J'observe d'ailleurs le même phénomène, le même manque de civisme aux concerts du parc des Chenaux.

On peut entendre distraitement, mais par respect pour les artistes, il faut aussi savoir se taire et écouter!

J'en profite aussi pour exprimer un petit bémol au sujet du site de la scène Métro du FestiVoix. Il faudrait trouver un autre emplacement pour les barbecues dont les fumées  toxiques enveloppaient souvent les spectateurs.

Lise Bergeron

Trois-Rivières




À lire aussi

  • <em>Pourquoi cette cacophonie?</em>

    Opinions

    Pourquoi cette cacophonie?

    En réaction à la lettre de Mme Lise Bergeron intitulée «Entendre ou écouter», publiée dans notre édition du 13 juillet. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer