Les candidats et Énergie Est: une prise de position nécessaire

Le projet d'oléoduc Énergie Est suscite des inquiétudes.... (Archives La Presse)

Agrandir

Le projet d'oléoduc Énergie Est suscite des inquiétudes.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

La question du projet d'oléoduc Énergie Est a suscité de nombreux débats depuis quelque temps.

Plusieurs intervenants ont dénoncé ce projet en invoquant des arguments variés, notamment:

• risques de bris avec des conséquences potentiellement catastrophiques sur le sol et l'eau;

• augmentation de la production de pétrole extrait des sables bitumineux avec une augmentation consécutive des dégradations environnementales locales et globales qui y sont associées;

• augmentation du transport de pétrole dans les eaux côtières de l'Atlantique;

• absence presque totale de retombées économiques à moyen et long termes pour le Québec;

• impossibilité de détecter des fuites suffisamment tôt pour intervenir;

• composition particulière de la matière transportée qui en compliquerait l'enlèvement;

• problématique particulière d'intervention lors de déversement en saison hivernale;

• et plusieurs autres.

Au plan local, le passage du tuyau sous la rivière Saint-Maurice en amont de la prise d'eau de la ville de Trois-Rivières constitue un élément aggravant pour la collectivité trifluvienne. 

En effet, le pétrole libéré par une rupture de la canalisation à cet endroit atteindrait la prise d'eau dans un délai aussi court que quelques heures selon le débit de la rivière au moment de la rupture.

Au moment où la campagne pour l'élection municipale de l'automne approche, les candidats annoncés se prononcent sur divers sujets, par exemple le nouveau Colisée, les «jeux d'eau» à l'Amphithéâtre Cogeco. Je m'étonne que le projet d'oléoduc Énergie Est ne soit jamais mentionné. 

À mon avis, cette question justifierait qu'on y accorde une importance majeure dans la campagne. Penser qu'on puisse en arriver à ce qu'une partie de la population soit alimentée en eau potable à partir de camions-citernes a de quoi inquiéter, pour le moins.

En fin de semaine, Le Nouvelliste nous apprenait que le candidat Jean-François Aubin amorce une campagne de porte-à-porte; s'il vient me voir, la première chose que je lui demanderai est de m'expliquer sa position quant à Énergie Est. 

J'espère que beaucoup d'autres en feront autant puisque je pense qu'un sujet d'une telle importance devrait devenir un enjeu à la prochaine élection.

René Hould

Trois-Rivières




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer