Au déclin de ma vie, ma plus grande déception

Andréa Richard... (François Gervais)

Agrandir

Andréa Richard

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En tant qu'octogénaire et ancienne religieuse, j'ai été témoin du fondamentalisme religieux, de la propagande religieuse, de l'endoctrinement et de leurs conséquences.

Ensuite, j'ai eu la joie de voir, dans les années 1980 à 2007, monter une sécularisation et j'ai cru voir la laïcité s'installer comme une fraîcheur et une liberté qui faisaient du bien. Cette laïcité valorisait ainsi la vie à partir de la vie elle-même et non en regard de la mort et de l'après-vie.

J'ai pu regarder, avec joie, les humanistes s'élever comme des humains, dans le plus fort sens du terme, pour inculquer et entretenir en soi, et dans nos rapports avec les autres, la sagesse et un savoir-vivre en dehors des religions.

Par la laïcité qui unit, alors que les religions divisent, il devenait alors possible de redonner à l'homme toute sa dignité en voie d'un savoir, d'une science, et d'un mieux-vivre ensemble, tous en progression.

Et voilà qu'à la veille de l'apogée d'un Québec fort d'une laïcité pure, le déclin s'installe. Alors que ce Québec avait réussi à sortir la religion des écoles; en 2008 on implante le cours d'éthique et culture religieuse (ECR) et voilà que l'Université Laval engage des profs religieux, évangélistes fondamentalistes et missionnaires enseignant la foi, comme le mentionnait un article du journal Le Devoir du 22 avril dernier.

Claude Simard, dans un texte intitulé Contre le prosélytisme religieux à l'Université Laval et paru également dans Le Devoir, en fait l'analyse pour dire qu'on ouvre une porte à la foi des musulmans.

Mais avant tout, ces religions, que peuvent-elles donner aux universités du Québec? L'argent dont elles ont besoin! Un montant important a déjà été donné. L'argent avant tout! Même au détriment de la vocation première de l'université qui est d'enseigner le savoir et la science. 

Mon combat, qui est aussi celui de bien d'autres, qui visait à faire disparaître, surtout au primaire, le volet Religion, semble devenir lettre morte!

Pourtant comme le laissent bien entendre des spécialistes ayant écrit La face cachée du cours ECR ainsi que de nombreux groupes de parents, le Collège Loyola, le Conseil du statut de la femme et plus de 5000 signataires d'une pétition présentée à l'Assemblée nationale exigeant ce retrait.

Cette demande existe depuis l'installation du cours, en 2008, et le Parti libéral ne veut rien entendre. Ils refusent même aux parents des demandes d'exemptions pour leur enfant. C'est un prosélytisme déguisé que ce cours fait et les tenants du cours veulent faire croire que la religion a une spiritualité.

Quelle fausseté! Détrompez-vous... La spiritualité vient d'ailleurs. La religion est foncièrement dogmatique et doctrinale, et nullement une spiritualité! J'ai donné des cours de spiritualité et j'ai écrit sur le sujet. 

Les tenants de l'endoctrinement religieux jouent sur les mots en faussant leur signification. Ils veulent à tout prix propager la foi, mais de quelle foi s'agit-il? De dogmes inventés de toutes pièces qui étaient, dès les débuts de l'Église lors du premier concile de Trente, contestés par les cardinaux eux-mêmes.

Récemment, le pape François disait qu'il était prêt à laisser tomber les dogmes pour ne garder que les évangiles. Ce qui me déçoit le plus c'est le mensonge véhiculé par les religions, et ce, parce que la valeur que j'ai le plus prisée, c'est «la vérité».

De grâce, ayons faim de vérité et ne laissons plus le mensonge être enseigné. J'ai encore plus que jamais le goût du devoir: dénoncer les religions et en dénonçant les religions je dénonce le mensonge alors que les Écoles et des universités osent en faire la promotion comme un menu à la carte! Il est évident qu'au lieu d'avancer on va de reculons au détriment du progrès pour une société moderne.

Andréa Richard

Trois-Rivières




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer