Aux sinistrés

La MRC de Maskinongé, dont la municipalité de... (Olivier Croteau)

Agrandir

La MRC de Maskinongé, dont la municipalité de Yamachiche, est particulièrement touchée par les inondations.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Quelles paroles vous dire, à vous qui, depuis des jours, êtes aux prises avec des rivières qui ont perdu leurs repères? Quelles paroles, et d'entrée de jeu, car je veux être clair, quelles paroles chrétiennes? Je suis embarrassé pour les dire, parce que je n'ai pas encore la théologie pertinente pour parler à des citoyens et à des citoyennes d'un Québec sécularisé depuis peu.

Mais je prends de l'assurance en me rappelant que j'ai été moi-même sinistré, il y a 50 ans. 

J'habitais dans une maison mobile, près du fleuve. Or, un printemps, c'est en chaloupe que je devais sortir de chez moi et y retourner. Inutile d'ajouter que la maison a gardé des traces de cette inondation.

La pire chose qui pourrait arriver à l'un ou l'autre d'entre vous qui est seul serait de désespérer de trouver quelqu'un qui veut, avec vous, traverser cette saison extrêmement difficile. Pourtant, ce quelqu'un viendra, «mais il faut d'abord, disait Martin Gray, croire qu'il existe». De fait, il y a, selon la parabole du bon Samaritain, quelqu'un qui est en marche vers vous, et ce sera souvent la personne la moins attendue, comme dans cette histoire qu'a racontée Jésus.

De fait, «l'être humain obéit à des lois bien curieuses», disait Etty Hillesum. La misère que l'on fuit est celle qui nous rassemble. Il suffit de vous voir passer des milliers de sacs de sable de mains en mains, ensemble, livrant ensemble le même combat. Dans cette chaîne, il n'y a plus, pour paraphraser le mot de l'apôtre Paul aux Galates, ni gens de chez vous ni gens d'ailleurs, ni cols blancs ni cols bleus: tous, vous n'êtes plus qu'un.

En fait, l'être humain n'obéit pas nécessairement «à des lois bien curieuses». S'il est Québécois, «il est conduit, dirait François Varillon, selon une logique intérieure qui est celle du christianisme. Logique, enseignait l'éminent théologien, du style de vie, de la qualité de l'existence que vient instaurer Jésus. En un mot, la logique même de l'amour.»

Quelles sont les perspectives des mois à venir? Au coeur de l'été, on vous verra assis paisiblement sur les berges, comme une compagnie de vétérans après des semaines de campagne. On dira alors: «La guerre contre l'invasion des eaux et ses suites est bel et bien terminée. Ils ont signé l'armistice avec les rivières.» Vous serez alors des commentateurs existentiels de l'apôtre Paul: «L'espérance ne déçoit pas.»

Je n'ai pas d'autres paroles à ajouter après cette recommandation de Paul: «Donnez du courage à ceux qui en ont peu, soutenez les faibles, soyez patients envers tous.»

Gérard Marier, prêtre

Ex-sinistré

Victoriaville




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer