Les sommités...

Les pêcheurs du lac Saint-Pierre sont en colère... (La Presse)

Agrandir

Les pêcheurs du lac Saint-Pierre sont en colère à la suite de l'annonce de la prolongation du moratoire sur la perchaude.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annonce le prolongement du moratoire sur la pêche de la perchaude au lac Saint-Pierre. Alors que les usagers sont tous d'accord sur l'augmentation de la population des perchaudes dans le lac, le ministre a préféré se servir exclusivement des arguments en provenance des soi-disant sommités compétentes et bien motivées pour rendre sa décision.

Nous sommes en complet désaccord avec cette décision qui, de l'aveu même de ces personnes, n'a rien changé dans leurs constats après la période de 2012 et 2017. Nous sommes portés à refuser complètement la pertinence des commentaires émis par ces soi-disant experts et surtout leurs motivations.

Un article récent dans l'hebdomadaire L'Annonceur titrait «Il est minuit moins cinq au lac St-Pierre». Nous sommes bien informés de l'état environnemental du lac. Où étaient ces sommités quand il était encore huit heures moins cinq ou même dix heures trente? 

Où étaient-elles quand les premiers signes sont apparus, lorsque les grenouilles sont devenues rares, le signe évident et avant-coureur de problèmes sérieux? 

Où étaient-elles quand l'anguille est devenue très rare?

Où étaient-elles quand l'agriculture a été complètement modifiée dans la plaine inondable du lac Saint-Pierre au bénéfice de la culture de maïs qui exige autant de produits potentiellement dommageables à l'environnement comme les herbicides, fongicides, insecticides et engrais chimiques, rendement oblige? 

Les rivières qui alimentent le lac reçoivent les eaux non décantées des fermes drainées artificiellement et par conséquent des produits chimiques et des sédiments qui bloquent les sorties de ces rivières dans le lac?  

Étaient-ils muets ces experts quand le ministère permettait la pêche commerciale de la perchaude au printemps durant la période de frai alors que même la saison de pêche sportive n'est pas encore permise? 

Leurs soi-disant inventaires n'ont-ils pas rapporté que le brochet est pratiquement disparu de plusieurs des embouchures de rivières? 

Le ministre préfère se référer uniquement à ces gens pour prendre des décisions et ignorer complètement les personnes qui connaissent vraiment la situation parce qu'ils sont présents toute l'année sur le lac, qui sont motivées à apporter de l'information fiable et à coopérer bénévolement pour réduire les coûts des mesures à prendre pour améliorer la situation du lac. 

Il se fout éperdument de l'impact économique que sa décision impose alors que son gouvernement propose des mesures pour encourager l'économie locale, le bénévolat et j'en passe. 

Les pêcheurs sont les dindons de la farce dans tout ce gâchis pendant que les personnes qui auraient dû s'imposer pour mériter leur crédibilité n'ont absolument rien fait pour alerter les autorités compétentes et le grand public de ces alertes si évidentes.  

La politique est éphémère et ne dure dans la plupart des cas que le temps d'un remaniement ministériel ou de la période entre deux élections. L'annonce récente d'un octroi de 14 millions $ sur cinq ans pour encourager l'amélioration des conditions environnementales et la modification de l'agriculture dans ces régions - sans avoir évalué les pertes que cette politique va causer aux producteurs et surtout les compensations qu'ils devront leur fournir - n'est pas suffisante.

Ces exemples - et il y en a bien d'autres - ne motivent plus personne à croire un seul mot qui sort de la bouche d'un ministre. La crédulité des électeurs, malheureusement, nous fait subir des dommages que ceux-ci n'entrevoyaient certainement pas lorsqu'ils ont élu de telles personnes.  

Marcel Bouchard

Association des pêcheurs du lac Saint-Pierre




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer