Gentilly s'oscarise!

Denis Villeneuve et Tanya Lapointe... (REUTERS)

Agrandir

Denis Villeneuve et Tanya Lapointe

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le digne successeur des grands réalisateurs Ridley Scott et Steven Spielberg serait-il Québécois, qui plus est Gentillois? Oh qu'il est maintenant permis de le penser!

Comment passer sous silence huit nominations pour le même film, L'Arrivée, d'un réalisateur bien de chez nous, à ce que l'on peut considérer comme la récompense artistique la plus prestigieuse au monde, les Oscars? 

Huit nominations, une première dans toute l'histoire de notre cinéma! Le long-métrage approche des 200 millions $ de recettes mondiales, rien de moins, et continue de grimper au palmarès des films les plus populaires de tous les temps (au 651e rang à ce jour sur près de 15 000 films répertoriés).

En Denis Villeneuve, nous reconnaissons la première vraie star de cinéma de chez nous, mais une star avec de la substance, dans le vrai sens du terme; un réalisateur de grande intelligence, passionné de son art, un gentleman rassembleur, fier ambassadeur de notre culture et ayant un immense respect pour son public cinéphile, et envers qui l'énorme machine hollywoodienne est même prête à se soumettre autant que l'inverse.

Même un des collaborateurs de l'émission Infoman, habituellement bien enclin à étaler son cynisme, visiblement heureux de visionner en direct la cérémonie des Oscars à Gentilly le 26 février dernier avec 230 convives, parents, amis et supporters, allait mettre la pédale douce lors de son topo télévisé la semaine suivante. C'est dire le respect.

Et l'aventure ne fait que commencer pour Denis Villeneuve: avec la sortie du blockbuster Blade Runner 2049 prévue le 6 octobre prochain (sans mentionner la nouvelle mouture de «Dune» prévue pour 2019), il y a fort à parier que quelques autres nominations se profileront pour les Oscars de 2018, considérant le niveau de qualité dont fait toujours preuve ce grand réalisateur (incapable, formellement, de tourner un mauvais film).

Vous plairait-il alors, rendu là, et avec toute la légitime fierté du monde au coeur, de venir vous oscariser avec nous?

Sylvain Mailhot

Secteur Gentilly

Bécancour




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer