Phénomène à Louiseville

Oui, à Louiseville nous avons un phénomène qui se nomme Marie-Anne Lacombe... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Oui, à Louiseville nous avons un phénomène qui se nomme Marie-Anne Lacombe Doucet, qui a eu 105 ans le vendredi 10 mars.

Cette dame demeure toujours dans sa maison avec son fils. Toute lucide, elle fait encore ses repas, va faire ses emplettes avec son fils lorsqu'il fait beau. Elle va aux activités de l'Âge d'or, joue aux cartes, au bingo, etc. Il ne faut pas oublier que Mme Doucet a eu sept enfants: six garçons, une fille. Elle compte 12 petits-enfants et 20 arrière-petits-enfants. Malgré tout le travail que demande une famille de sept enfants, elle a gardé plusieurs pensionnaires qui n'ont que de bons souvenirs d'elle.

Si vous lui demandez son secret, elle vous répondra: «J'aime le monde!» et c'est la pure vérité. Et c'est avec son magnifique sourire qu'elle vous recevra en tout temps. Ayant la chance d'avoir un fils coiffeur, elle est toujours bien coiffée, bien mise. Car elle a toujours été fière et même à 105 ans ça ne se dément pas. Elle a eu la chance d'avoir une très bonne santé. À 95 ans, en entrant à l'église, elle est tombée et s'est blessée à la hanche. Alors pour la première fois de sa vie, elle a dû être hospitalisée. Au bout de cinq jours, elle est retournée chez elle. 

Lisez bien ce qui suit: il y a deux ans, à 103 ans, elle a eu mal à l'estomac. Elle a été amenée à l'hôpital et on a cru que c'était un cancer. Elle a été transférée aux soins palliatifs, mais lors de nos visites, elle nous disait: «je ne suis pas malade». Au bout de trois semaines, elle était de retour chez elle.

Connaissez-vous bien des personnes qui sortent vivantes à 103 ans? Elles doivent être rares.

Malheureusement pour Mme Doucet, elle a perdu tous les membres de sa famille, à l'exception de son frère cadet Yvon. Elle a aussi perdu tous ses amis. Mais sa famille à elle est toujours près d'elle et ils essaient de lui rendre l'amour qu'elle leur a donné durant toute sa vie. 

Quoi souhaiter à notre plus-que-centenaire Mme Doucet à la suite de cet anniversaire? Gardez votre beau sourire qui nous donne le goût de vivre. Santé, beaucoup d'amour et vous nous avez prouvé que le travail ne fait pas mourir. 

Sincères félicitations à la doyenne de Louiseville, Madame Marie-Anne Lacombe Doucet. Nous vous aimons.

Lisette LeBlanc Landry

Louiseville




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer