La vision et le leadership dont nous avons tellement besoin!

La présidente et chef de la direction de... (Photo Paul Chiasson, archives PC)

Agrandir

La présidente et chef de la direction de Gaz Métro, Sophie Brochu.

Photo Paul Chiasson, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Comme il est intéressant et porteur d'optimisme, ce discours de Mme Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro, livré le 13 février dernier au Cercle canadien de Montréal.

Personnellement, je me suis donné pour mission de propager la dose d'optimisme qu'a su générer pour moi le film documentaire Demain.

Mais j'ai éprouvé un certain inconfort quand quelques participants à une projection de ce film ont exprimé l'avis que les solutions favorisées pour améliorer l'avenir de notre planète Terre relevaient de philosophies socialistes. Car voyez-vous, mon expérience de vie m'a dissocié de cette philosophie depuis de nombreuses années déjà.

Alors comment puis-je puiser autant d'espoir dans ce documentaire? C'est parce que, à mon avis, on fait plutôt appel à du capitalisme responsable, par opposition au capitalisme sauvage qui, il faut bien le reconnaître, s'est subtilement installé dans le monde au cours des dernières décennies.

Or, les propos de Mme Brochu me réconfortent grandement et viennent redoubler ma confiance à l'égard de nos capacités à corriger le tir et à favoriser un monde meilleur pour nos petits-enfants.

Ajouté aux mouvements citoyens et aux efforts observés à divers endroits de la planète pour redonner tout son sens à la démocratie, un tel leadership de la part de nos dirigeants d'entreprises viendrait conférer toute une dose d'énergie en regard d'un tel virage.

Certaines entreprises du Québec partagent probablement déjà les valeurs mises de l'avant par Mme Brochu. J'espère qu'elles voudront bien se faire plus visibles, question de soutenir cet élan et de contribuer à la restauration de la confiance à l'endroit des institutions, largement ébranlée depuis une vingtaine d'années. 

Il faut d'autres entreprises pour faire un tel «coming-out», comme le fait la compagnie Pocheco, dans le nord de la France. Mieux encore, j'espère que d'autres leaders du milieu des affaires, qui ne sont pas encore engagés sur cette voie, voudront bien emboîter le pas.

Madame Brochu, j'ai bien hâte de voir la réponse à cet appel des plus lucides que vous venez de faire entendre. Mais d'abord et avant tout, chapeau bien bas pour votre engagement et votre implication pour une société plus saine! Si l'idée vous venait de vous lancer en politique, je vous assure de mon vote, peu importe le parti auquel vous vous associerez!

René Joyal

Victoriaville




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer