Un ministre «trumpiste»

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Je viens de lire la réaction de notre ministre de la Santé dans l'édition du Nouvelliste du 10 février relativement aux protestations des gens de Nicolet devant la dévitalisation programmée des services de santé de Nicolet. Je n'en reviens pas!

Y a-t-il quelqu'un qui pourrait dire à ce soi-disant ministre que la santé n'est pas une business. Il est franchement désolant de l'entendre dire que la principale raison pour arrêter d'offrir les services professionnels c'est parce qu'il n'y a que 24 minutes de transport qui nous séparent de Trois- Rivières! Non mais d'où il vient, lui?! Assez ridicule comme raisonnement!

Y a-t-il quelqu'un qui pourrait lui dire que l'inverse est aussi vrai et que d'ailleurs beaucoup de gens de la rive nord le font déjà! Ce n'est pas une raison d'abolir ce qui existe déjà, qui fonctionne bien, que les gens apprécient et qui répond vraiment aux besoins des gens malades juste parce qu'il y a un autre hôpital à 24 minutes de distance. D'ailleurs, juste pour se stationner, ça prend au moins ça 24 minutes! Vous direz ça aux gens de Pierreville, de Sainte-Monique ou de Précieux-Sang. 

Y a-t-il quelqu'un qui pourrait dire à ce ministre et à M. Beaumont du CIUSSS que les raisons qui ont motivé de nombreuses personnes depuis tant d'années à bâtir et à améliorer l'hôpital de Nicolet sont encore actuelles et bien vivantes et que ni ce ministre, ni ce M. Beaumont n'ont jamais démontré, ni justifié ce pourquoi on a rendu exsangues les services offerts à Nicolet, et ce, sans même avoir la simple décence de venir nous consulter.

Ah oui... il paraît que ce «petit ministre» a osé affirmer que «plus de 50 % des rendez-vous ne sont pas honorés». Y a-t-il quelqu'un qui pourrait dire à ce ministre de la Santé et à ce M. Beaumont que c'est totalement faux. Je ne sais pas comment il a pu dire une telle énormité. Voyons donc... Pour tous les gens que je connais, manquer un rendez vous avec un docteur, ça prend une sacrée bonne raison majeure. S'il y a des gens qui ne se présentent pas aux rendez vous c'est peut-être parce qu'ils sont morts d'avoir trop attendu! Y avez-vous pensé? Et M. Beaumont pourrait-il nous dire combien de rendez-vous à Trois Rivières ne sont pas honorés et combien ce chiffre augmentera quand faudra traverser le fleuve Saint-Laurent pour rencontrer un professionnel? On a vraiment la forte impression d'avoir un disciple de M. Trump comme décideur pour la santé des Québécois.

Y a-t-il quelqu'un qui pourrait dire à cet important personnage que la santé n'est pas une business mais une qualité de vie. c'est un service que les professionnels offrent à ceux qui souffrent et que le ministre a la simple responsabilité de s'assurer que ces services sont de qualité. 

Je rappelle que des médecins et des médecins spécialistes dénoncent clairement ce mouvement délirant que le tandem Barrette-Beaumont veut faire et que sur la même page du Nouvelliste on dénonce l'importante et incompréhensible pénurie de préposés aux bénéficiaires. Réalisez vous que cet hôpital a déjà été autant une réponse adéquate aux besoins vitaux des gens de la région et une fierté pour tous ceux qui y ont travaillé et que ce ministre qui se pique d'être «un bon docteur» est en train de le détruire.

Y a-t-il quelqu'un qui pourrait dire à ces décideurs d'un autre temps et d'un autre ailleurs que nous ne sommes pas aux États-Unis, que nous avons droit aux services que nous avons toujours reçus et payés par nos impôts, que c'est aussi rentable et bénéfique pour un seul professionnel de faire 24 minutes de route que de faire déplacer une multitude de personnes en sens inverse pour le rencontrer!

Y a-t-il quelqu'un qui pourrait le leur dire?

Pierre Letendre

Nicolet




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer