La Mauricie déchirée

Noëlla Champagne... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Noëlla Champagne

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'auteure, Noëlla Champagne, a été députée de Champlain à l'Assemblée nationale de 2003 à 2007 et de 2008 à 2014.

La réforme de la carte électorale cause un véritable choc en Mauricie! Dans un récent éditorial, Martin Francoeur parle de travail bâclé et il n'a pas tout à fait tort! Comment peut-on en arriver à une telle proposition alors que le premier scénario déposé en mai 2015 présentait un tout autre portrait? 

Que s'est-il passé entre mai 2015 et février 2017 pour que nous nous retrouvions aujourd'hui avec une proposition totalement déconnectée de la réalité du territoire? J'étais présente lors de la visite de la Commission de la représentation électorale à Shawinigan le 21 mai 2015 et le scénario proposé ne ressemble en rien à ce que je retrouve dans les médias cette semaine.  

Les intervenants lors de cette rencontre ont argumenté de nombreuses heures sur l'importance que la Mauricie conserve son poids politique à Québec et surtout que les divisions territoriales respectent le sentiment d'appartenance des électeurs et électrices. Or, il n'en est est rien du tout!

Au contraire nous nous retrouvons avec une division uniquement comptable avec comme résultat une circonscription de Laviolette éclatée, une MRC de Mékinac divisée et un comté de Champlain allongé jusqu'à Notre-Dame-de-Montauban, sans oublier au passage Notre-Dame-du-Mont-Carmel et Saint-Louis-de-France expatriés dans la circonscription de Trois-Rivières! Quelle aberration!

Ayant été députée de la circonscription de Champlain pendant près de dix ans, j'ai été à même de constater l'importance de la proximité d'un député avec ses citoyens et citoyennes. Il faut connaître son territoire pour bien le défendre! Les municipalités régionales de comté (MRC) ont été mises en place il y a plus de trente ans afin de créer des territoires de proximité avec des ressemblances économiques, culturelles et sociales! Or, avec ce que l'on nous propose, il faut faire fi de tout ça!

Est-ce qu'un petit débat de cinq heures à l'Assemblée nationale la semaine prochaine sera suffisant pour convaincre les parlementaires d'exiger une nouvelle consultation ou serons-nous mis devant un fait accompli? La balle est dans leur camp!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer