Il faut un testament!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réponse à la lettre du 25 janvier de Jean Paquette intitulée «Que leurs volontés soient faites!».

Je tiens à rectifier quelques énoncés de votre part qui me semblent troublants. Il est à souhaiter que vos enfants et votre famille s'entendent tous bien entre eux et savent déjà la façon que vous désirez partir de ce monde. L'importance d'un testament bien rédigé à tête reposée est primordiale. En laissant vos enfants gérer votre départ, vous pouvez les placer dans une situation désagréable.

À titre d'exemple, ma défunte mère m'a nommée seule liquidatrice de ses biens, sachant que je respecterais à la lettre ses dernières volontés. Ceci n'est pas un jeu. La perte d'un être cher est déjà pénible à vivre.

J'ai eu l'honneur de mettre en place ses dernières volontés mais je n'ai eu de cesse de recevoir des appels de certains membres de la famille me dictant quoi faire et comment le faire, sans connaître les détails du testament de ma mère. C'est une responsabilité de s'assurer que les enfants et les autres membres de la famille n'auront pas à deviner ce qui vous aurait plu.

La succession d'un membre décédé est d'une importance capitale afin que tout soit réglé dans les règles de l'art. Ceci n'empêchera probablement pas vos enfants de subir les jérémiades, les crises de folie, les engueulades, les réprimandes de toutes sortes mais au moins la personne responsable de votre succession pourra garder la tête haute puisqu'elle a respecté vos attentes.

Souvenez-vous que vos enfants seront enclins à vous faire des funérailles dignes de vous mais n'oubliez pas qu'il y a les oncles, les tantes, les beaux-frères enfin, les autres membres de la famille qui ne seront jamais satisfaits des décisions de vos enfants.

Voulez-vous vraiment qu'ils soient critiqués jusqu'à la fin de leurs jours? Souvenez-vous que ce n'est pas tout le monde qui peut agir en toute dignité dans ces moments si difficiles. En exprimant clairement vos dernières volontés dans un testament vous empêchez les «faiseux de troubles» de se mêler de vos affaires et de semer la pagaille.

Pensez-y bien.

Anne-Sylvie Duquette

Saint-Boniface

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer