En solidarité avec Cuba

La mort de Fidel Castro a plongé le... (AP)

Agrandir

La mort de Fidel Castro a plongé le pays dans le deuil. Cette nation fait figure d'exception parmi celles dites «en développement», notamment en raison de l'accès à l'éducation et de la qualité des soins de santé.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'auteur, Jean-Claude Landry, est président du Comité de Solidarité Trois-Rivières. Il s'exprime ici au nom des membres du conseil d'administration de cet organisme.

Le décès de Fidel Castro donne lieu aux bilans les plus contrastés quant au legs politique de cette figure marquante de notre époque: dictateur pour les uns, dirigeant visionnaire pour les autres. Alors que certains affirment qu'à Cuba la population est durement opprimée, d'autres clament que le peuple cubain est plutôt privilégié de vivre dans ce «paradis anticapitaliste». Sortons un instant de cette logique d'opposition.

Le Comité de Solidarité Trois-Rivières (CS3R), organisme d'éducation à la solidarité internationale, organise des séjours de coopération et de solidarité en Afrique, en Amérique latine et dans les Antilles, en plus d'appuyer de nombreux projets de développement au Nicaragua, en Bolivie, en Haïti et à Cuba.

La vaste majorité de ces pays dits «en développement» sont caractérisés par des infrastructures sociales des plus sommaires, voire défaillantes. Cuba fait pourtant exception! 

Cuba est, certes, une société pauvre en regard de nos critères nord-américains, mais l'éducation y est entièrement gratuite, du primaire à l'université. L'accès aux soins de santé fait l'envie de bien des pays. Le moindre village est doté d'un dispensaire et des services d'un médecin. On y enregistre un taux de mortalité infantile inférieur à celui des États-Unis. On y compte 5 lits d'hôpitaux par 1000 habitants, soit 2 de plus qu'aux États-Unis et au Canada, et 6,7 médecins par 1000 habitants (2,1 au Canada).

Ce pays, dont l'économie est soumise, de surcroît, à un embargo strict depuis près de 60 ans, se classait tout de même en 2015 au 67e rang parmi 188 pays selon l'Indice de développement humain des Nations-Unies, dépassant même des pays aussi grands et riches en ressources que le Mexique (74e) ou le Brésil (75e), et se situant loin devant l'Afrique du Sud (116e). 

Voilà une réalité dont on parle peu lorsqu'on fait le procès de la révolution cubaine, mais qui fait toute la différence lorsqu'on y intervient pour y réaliser des projets de solidarité. En effet, réaliser ce type de projet exige, à Cuba plus qu'ailleurs, patience et capacité d'adaptation chez les organismes tels que le CS3R.

Mais le temps passé à consulter les différents paliers décisionnels, et l'adaptation des projets à des priorités locales réelles en phase avec les plans de développement du pays, assurent le double avantage suivant: des projets qui ont des retombées durables, ainsi que la collaboration de tous les acteurs locaux dans le suivi de leur réalisation. 

Malgré l'implacable embargo économique américain, la population cubaine a su développer une solide tradition de mobilisation populaire pour vaincre les obstacles, naturels et autres, auxquels elle est confrontée. 

Par exemple, lors du récent passage de l'ouragan Matthew, Cuba n'a enregistré aucune perte de vie humaine, alors qu'Haïti en comptait près de 1000. Un bilan souligné par le magazine The Economist, historiquement critique à l'égard des autorités de l'île, qui attribuait cette performance au haut niveau d'organisation de la société cubaine. 

À Cuba, tout n'est pas noir et tout n'est pas blanc. En dépit des avancées au plan social, la population cubaine est bien consciente des nombreux défis à relever pour assurer de meilleures perspectives de vie sur l'île. 

Par ailleurs, même les Cubains les plus critiques savent que leur révolution leur a donné des conditions de vie enviables en comparaison des autres pays d'Amérique latine. 

À juste titre, le CS3R compte poursuivre sa collaboration avec les organismes de la société civile cubaine et ainsi accompagner solidairement et humblement le peuple cubain afin qu'il puisse relever les défis à venir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer