Pourquoi je suis contre des jeux d'eau à l'Amphithéâtre Cogeco

La Ville de Trois-Rivières a modifié son avis... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

La Ville de Trois-Rivières a modifié son avis de motion sur ce projet de 1,8 million $ sur l'esplanade de l'amphithéâtre Cogeco en remplaçant le terme fontaine par celui de jeux d'eau.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'auteur, Pierre-Luc Fortin, est conseiller municipal du district des Estacades à Trois-Rivières.

Pierre-Luc Fortin, du district des Estacades.... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Pierre-Luc Fortin, du district des Estacades.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

En tant que jeune père de famille et conseiller municipal du district des Estacades, je me pose certaines questions concernant l'installation de jeux d'eau à l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières.

D'où sort ce projet? Fait-il partie des priorités au calendrier de la Ville?

Il me semble que des projets diversifiés et répartis dans d'autres secteurs de la ville desserviraient mieux les besoins des jeunes familles. 

Je pense, entre autres, aux travaux nécessaires au parc de l'île Saint-Quentin, à la possibilité de développer et revitaliser le parc du Moulin avec un projet historique et convivial pour les familles, une piscine intérieure dans le secteur Est de la ville, etc.

De tels projets répondraient ainsi au désir du maire de «s'occuper des jeunes familles». N'oublions pas qu'il existe déjà dans un rayon de plus ou moins 500 mètres de l'amphithéâtre, des jeux d'eau dans l'allée des Commissaires et à la place Pierre-Boucher.

De plus, dans le cadre de sa politique familiale, la Ville a déjà consulté la population et les organismes en lien avec les familles et jamais un tel besoin n'a été signifié. 

Plutôt, il faudrait d'abord revoir les résultats de cette consultation publique afin de mieux répondre aux attentes de la population, et plus particulièrement des jeunes familles.

Aussi, il faut bien reconnaître que ce site, partie intégrante de Trois-Rivières sur Saint-Laurent, n'est pas un quartier pour les jeunes familles quand on sait que seulement des immeubles à condominiums s'y construisent, immeubles où sans doute aucune jeune famille n'habite.

En y réfléchissant bien, je ne peux que me rendre à l'évidence que la somme faramineuse d'une telle installation gagnerait à être allouée à des projets plus significatifs pour les jeunes familles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer