• Le Nouvelliste > 
  • Opinions 
  • Politique municipale à Trois-Rivières: aux conseillères et conseillers de se lever! 

Politique municipale à Trois-Rivières: aux conseillères et conseillers de se lever!

Yves Lévesque... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Yves Lévesque

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

On a passablement apprécié il y a trois semaines la lettre d'opinion dans Le Nouvelliste de monsieur Guy Godin, invitant l'actuel maire de Trois-Rivières, qui a annoncé vouloir revenir sur les rangs pour un cinquième mandat, à plutôt rentrer dans ses terres (avec les développeurs et les promoteurs...) lors de l'échéance électorale de 2017.

Mais qui des conseillères et conseillers municipaux qui entourent actuellement celui-ci seront en mesure, bientôt, de se lever et de formuler le même message que monsieur Godin?

Car ce message doit venir de ces personnes ou alors, ce n'est peut-être pas la peine de se lancer à la recherche d'une relève. On insiste: une seule relève, pas plusieurs, une candidature solide, car il faudra éviter comme en 2013 de fragmenter l'opposition pour parvenir à le renverser.

Soyons clairs: on ne demande non pas nécessairement à l'un ou l'autre de ces seize conseillères et conseillers municipaux d'affronter le maire en élection, mais de convenir de la nécessité de sang neuf, voire de son caractère indispensable.

Parce que le maire actuel, on le sait, a déjà fait bien peu de cas des volontés de la population, si bien que nous nous retrouvons maintenant avec, par exemple, un amphithéâtre qui nous a coûté - et nous coûte encore - les yeux de la tête; cela sans même être beau, soit dit en passant, simplement fonctionnel.

Il y a à Trois-Rivières, me semble-t-il, comme un bris de confiance de plus en plus net; un déficit de légitimité dans les décisions qui sont prises.

Une large partie de la population doit sûrement avoir le désagréable sentiment que celle-ci ne compte pas beaucoup. 

Prenez le cas récent de ce nouveau colisée de 5000 places qui va se construire au District 55 près du pont Laviolette. Je n'ai pas l'impression que cette future construction de plus de 50 millions $ émerge d'un élan populaire remarquable ou d'un besoin urgent; surtout pas à cet endroit.

Et est-ce qu'une fois ce colisée construit, on voudra à tout prix se quêter une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, au grand dam de nos amis de Shawinigan qui vont devoir faire des pieds et des mains pour protéger leur chasse gardée au niveau de la Mauricie? 

À Trois-Rivières, notre maire n'a jamais fait preuve de beaucoup d'esprit régional...

Réjean Martin

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer