Les humains derrière la victoire et la défaite

Donald Trump et Barack Obama... (AFP, Jim Watson)

Agrandir

Donald Trump et Barack Obama

AFP, Jim Watson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Les pires ennemis d'hier sont devenus les meilleurs amis d'aujourd'hui. Je fais référence à Donald Trump et Barack Obama. Qui l'eût cru? Voir ces deux êtres diamétralement opposés faire la conversation pendant une heure et demie alors qu'ils ne devaient passer que quelque quinze minutes ensemble et Donald Trump d'ajouter qu'il aurait aimé passer encore plus de temps avec M. Obama est plus qu'étonnant! Ce que la politique peut faire!

Ces deux personnes ont changé de personnalité en quelques heures seulement. D'accord, la courtoisie, le respect, la diplomatie et la Consitution américaine l'exigeaient. Ce ne sont pas les vertus que Donald Trump pratique. Dans leur for intérieur, leurs opinions de l'un envers l'autre sont restées secrètes. La passassion du pouvoir fait partie de la démocratie.

Les analystes politiques ont accompli leur tâche depuis et je n'ai rien à ajouter à leurs propos. Cependant, le côté humain des individus en cause m'intéresse. Je ne serais pas surprise de savoir que Donald Trump a été le premier à être ébranlé par son couronnement. Y croyait-il vraiment ou n'avait-il pas voulu simplement brasser la cage et faire peur au monde? Quant à Hillary Clinton, qu'on soit pour ou contre, elle était triste à voir dans son discours de concession. On pouvait remarquer qu'elle avait beaucoup pleuré. Elle a été très courageuse et magnanime dans ses recommandations au peuple américain. Son mari, Bill Clinton et sa fille, Chelsea, avaient peine à retenir leurs larmes. Cette femme s'était préparée pendant quarante ans à serpenter la route qui l'amènerait à la Maison-Blanche et voilà que la porte s'est refermée sur elle lorsqu'elle a franchi les dernières marche l'y conduisant. Quelle cruauté de

la vie!

Si on pense maintenant à Barack Obama, il verra bien des choses qu'il a accomplies au cours des huit dernières années disparaître. À commencer par l'Obamacare. Même si Donald Trump et lui se sont chaleureusement serré la main, ils restent tous les deux sur leurs positions. La politique, c'est ingrat.

Jocelyne Bruneau

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer