Pourquoi essayer de réécrire l'histoire?

C'est parce que Laviolette est resté inconnu qu'on...

Agrandir

C'est parce que Laviolette est resté inconnu qu'on tente aujourd'hui de lui substituer Bochart, personnage plus considérable.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Pourquoi essayer de réécrire l'histoire? Parce qu'on a trouvé des faits nouveaux qui contredisent l'ancienne version, parce que c'est la mode, parce qu'on veut faire parler de soi? Ce n'est pas parce qu'on a réalisé un documentaire, comme Messieurs Gendron et Saint-Yves, et qu'on s'apprête à publier à grands frais un livre avec une belle couverture glacée et en couleur que ce qu'on y raconte est crédible.

Faire la biographie de Plessis-Bochart est une bonne idée. C'est un personnage intéressant de l'histoire des débuts de cette colonie française qui est à l'origine de notre pays. Mais de là à en faire un héros ou le véritable fondateur de Trois-Rivières, ça tient plus de la pensée magique, du roman, que de l'histoire.

Même le plus grand historien de la Nouvelle-France, Marcel Trudel, dans ses rêves les plus fous, n'a jamais osé penser une telle chose. Il était trop professionnel pour ça. Tous les historiens sérieux savent que Benjamin Sulte n'était qu'un historien de salon, comme disait Henri Guillemin de Pierre Gaxotte. Sulte, dont le buste est bien caché sur le terrain du parc Champlain, du côté de la rue Royale et dont le visage de la première statue de Laviolette aurait été inspiré du sien (le buste actuel, derrière le bureau de poste, n'étant qu'une copie de celui de Lambert Closse, héros montréalais), Sulte dis-je, n'était qu'un «raconteux»!

Mais de là à lui imputer la «fabrication» de Laviolette en tant que fondateur de Trois-Rivières, il y a un seuil que l'on ne peut franchir qu'avec une solide et rigoureuse documentation et monsieur Gendron ne pourra prouver ce qu'il avance, pas plus que ceux qui croient qu'il a raison. En effet, Bochart n'a que peu à faire avec la fondation de Trois-Rivières, il était là, c'est tout!

C'est Champlain qui a fondé notre cité, au nom de la compagnie de la Nouvelle-France. Mais comme il avait déjà fondé Québec, sans tambour ni trompette d'ailleurs, il aurait été ennuyeux que ce fût aussi lui qui fonda notre ville. Laviolette était un homme de confiance de Champlain, inconnu certes, comme beaucoup de gens de cette époque qui n'ont été ici que de passage, y compris Bochart.

Mais voilà, Trois-Rivières devait se distinguer de Québec et c'est ainsi qu'apparut le nom du providentiel inconnu qu'était Laviolette dans des documents d'époque longtemps oubliés. C'est aussi parce qu'il est resté inconnu qu'on tente aujourd'hui de lui substituer Bochart, personnage plus considérable. L'orgueil ne fait bon ménage avec l'histoire, c'est connu. Monsieur Gendron a même déclaré que Bochart et Laviolette n'était qu'une seule et même personne et que les Jésuites, affreux conspirateurs de toujours, aurait tout fait pour taire le nom de Bochart!

Il y a aussi certains hurluberlus et le chroniqueur Jean-Marc Beaudoin serait du nombre, qui croient de c'est Capitanal, chef montagnais, qui aurait fondé la ville. Or Capitanal et sa bande, nous disent les Relations de Jésuites, n'a jamais habité Trois-Rivières qui n'était, bien avant sa fondation, qu'un rendez-vous de traite estival fréquenté par plusieurs tribus indigènes. Mais c'est à lui que Champlain fera la promesse d'y établir une habitation en 1633.

Je m'apprête à publier bientôt une modeste brochure qui contredira, entre autres, la thèse de Monsieur Gendron. Je n'aurai pas besoin de campagne de soiciofinancement pour ce faire, merci. La vérité n'a pas besoin de s'endimancher pour s'exprimer. Laviolette «le fondateur déchu»? Comme disait le grand historien Guy Frégault dans la préface de son «Vaudreuil», publié en 1952: «On peut dire ce qu'on veut en histoire, en autant qu'on emmène des preuves et qu'on respecte la logique.»

Guy Héroux

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer