Un drame presque oublié, déjà!

L'ouragan Matthew a détruit ou endommagé plusieurs immeubles... (La Presse)

Agrandir

L'ouragan Matthew a détruit ou endommagé plusieurs immeubles sur son passage en Haïti, notamment ici, aux Abricots. Il reste encore beaucoup à faire pour aider les victimes. La Fondation Haïti Partage sollicite toujours les dons de la population.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

C'était les 4 et 5 octobre. Des vents soufflent à 240 km/h, des toits s'envolent, des torrents de pluie envahissent les maisons, cassent tout, blessent des personnes et emportent des meubles, des vêtements et les maigres avoirs des familles. Plus de mille morts en Haïti. Les rues de Jérémie sont submergées par des vagues de huit mètres et noient personnes et animaux non protégés. Aucun arbre ne résiste: ni manguiers, ni bananiers, ni arbres à pain, l'ultime réserve en cas de disette. Motos, camions et autres motorisés sont inutilisables. Plus d'écoles, plus de jardins, plus de lieux de travail.

Aux Abricots, la situation est aussi catastrophique. Mme De Verteuil, la présidente du Paradis des Indiens raconte: «Pendant douze longues heures, une éducatrice et moi, sommes terrées dans un coin de la maison et fouettées par la tempête, des pans de murs arrachés, le toit de chaume effondré à la suite de la chute d'un cocotier.

Aucune de nos écoles n'a résisté. Deux mille sept cents enfants en sont victimes. Aucune maison n'a été épargnée dans ce qui était le plus beau village des Antilles. Que des ruines et quelques édifices en blocs de béton, étêtés. Des gens hébétés circulent comme dans une ville bombardée à la recherche d'éventuelles conserves ou noix de coco en attendant des secours par air ou par mer. Il n'y a plus de routes. 

La Fondation Haïti Partage

Active dans cette région sud de Haïti depuis 1967, Haïti Partage est vouée à l'éducation et au soutien de coopératives socio-économiques dont:

- un jardin communautaire Koresfajé où travaillent une centaine de coopérantes. Le vent et le déluge ont tout dévasté. Plus d'emplois, plus de denrées du jardin pour ces familles;

- l'Orphelinat Notre-Dame et une école primaire pour les enfants de la rue, à Jérémie. Les dommages sont majeurs;

- le Paradis des Indiens aux Abricots: un regroupement de onze écoles primaires dans les montagnes environnantes et des mini-coopératives en broderie, apiculture, menuiserie. Des pertes de centaines de milliers de dollars.

Un appel Au Secours

Chers lecteurs, des pères, des mères, des enfants et vieillards désespérés survivent dans la rue. Ces pauvres gens n'ont plus rien à attendre des récoltes ni des revenus d'emplois ni de l'aide de l'État. Les besoins sont criants. La Croix Rouge distribue des vivres, des toiles et autres nécessités pour le moment, mais après? L'aide internationale arrivera... éventuellement.

La Fondation Haïti Partage a convenu en priorité de réparer d'urgence les locaux de l'orphelinat Notre-Dame, de fournir des matelas et autres nécessités aux 32 enfants qui y sont hébergés mais d'abord du riz pour ces petits. Les armoires sont... Il n'y a plus d'armoires.

Des appels ont été faits aux gouvernements et à des organismes internationaux pour reconstruire les écoles des Abricots. Aucune réponse encore depuis un mois. Il faut donc agir sans plus de délais par des dons de notre population. Soeur Marguerite Aussant, la présidente de la FHP, nous assure que, sans aucune retenue, les dons reçus seront transmis par Haïti Partage, aux organismes et coopératives dont la fiabilité et l'engagement auprès de la population sinistrée sont reconnus.

Confiante de votre solidarité, la Fondation Haïti Partage vous remercie de tout coeur. Un reçu pour fins d'impôt sera émis pour chaque contribution. Fondation Haïti Partage, 6830, av. du Parc, Bureau 366, Montréal, H3N 1W7. Pour les dons en ligne, il suffit d'aller sur le site web: fondationhaitipartage.org.

Léon A. Lemay

Ex-président Fondation Haïti Partage Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer