Un débat qui n'est pas le nôtre

Hélène Corneau, directrice générale de la Commission scolaire... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Hélène Corneau, directrice générale de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réponse à la lettre intitulée «Étude sur la fluoration: la Commission scolaire manque d'éthique», publiée dans notre édition du 29 octobre.

Il est important de rétablir certaines informations émises par trois parents concernant notre implication dans le projet de recherche du Dr Christian Caron sur la santé bucco-dentaire des élèves de maternelle, première et deuxième année dans un contexte de fluoration de l'eau potable. Notre commission scolaire n'a pas manqué d'éthique.

Bien que nous puissions comprendre l'inquiétude que ces parents peuvent avoir face à ce dossier de santé publique, nous ne pouvons toutefois comprendre les intentions que ces derniers nous font porter.

Malgré les propos relatés dans leur lettre, en aucun temps nous avons pris position dans ce dossier polarisé et nous n'en avons aucune intention. De nous accuser de contribuer «implicitement» à la promotion de la fluoration de l'eau potable par le fait que nous avons transmis une invitation de participation volontaire à un important projet de recherche est une déduction que nous déplorons.

Approuvés par le Comité d'éthique du CHU de Québec - Université Laval, de même que par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, nous sommes d'avis que les travaux du Dr Caron répondent aussi aux règles d'éthique qui s'imposent dans notre organisation.

La Commission scolaire collabore à de nombreux projets avec le réseau de la santé et des services sociaux. De ce fait, nous croyons qu'il est du devoir de la Commission scolaire de faciliter l'accès à un plus grand nombre de jeunes dans le cadre de cette importante recherche. 

Vous nous inscrivez dans un débat qui n'est pas le nôtre, qui n'appartient pas au monde de l'éducation, ni à la Commission scolaire. Nous respectons votre opinion mais nous n'acceptons pas que vous mettiez en doute notre intégrité et notre éthique dans le but de faire valoir votre position sur ce dossier.

Rappelons que la participation à ce projet de recherche n'est pas imposée. Libre à vous d'y participer ou non. Voilà une des règles de transparence et d'intégrité propre à notre Commission scolaire.

Hélène Corneau

Directrice générale

CS du Chemin-du-Roy

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer